« Moi aussi je peux coder si j’en ai envie » share
back to to

"Moi aussi je peux coder si j'en ai envie"

3 mars 2014

Créer sa startup est certainement la meilleure manière de prendre sa revanche sur le numérique ! En septembre 2013, j’ai créé avec mon associé, Raphaël Tissot, une application mobile de géolocalisation de messages : Speekr. A cette époque, mes compétences dans le domaine du numérique étaient basiques, car je suis issue d’une formation commerciale. Seulement, pour faire naître et maîtriser le projet, il m’a fallu monter en compétences dans le domaine des applications mobiles, qui m’était relativement inconnu. 

Lors de la période d’accélération au MVA Paris (anciennement Spark), j’ai eu l’occasion de participer au lancement des cours de coding organisés par Girls in Tech. La force de cet évènement a été de mettre les femmes présentes dans une ambiance de confiance, où chacune d’entre-elle a pu sortir en se disant « moi aussi je peux coder si j’en ai envie ».

L’importance de ces réseaux de femmes (Girls in Tech, Cyberelles, Paris Pionnières, Girlz In Web, Biilink,) est dans le pouvoir inspirant qu’ils représentent. Ils donnent envie aux femmes de s’impliquer ou bien de persévérer dans le monde du numérique. 

C’est grâce à ces réseaux de femmes, mais aussi de beaux exemples de femmes dans le domaine des startups (à l’image de Céline Lazorthes de Leechi) que je suis fière d’être cofondatrice d’une startup dans le numérique. 

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email