Maxime Valette et sa start-up d’enfant du web share
back to to

Maxime Valette et sa start-up d'enfant du web

12 mars 2013

Vous connaissez surement le site d’anecdotes « Vie de Merde » (VDM), mais savez-vous que derrière cette start-up se cache un jeune entrepreneur de seulement 24 ans ? C’est le portrait réalisé par Léa Lejeune pour l’Express.fr.

Créé il y a à peine 5 ans, VDM attire aujourd’hui 4 millions de visiteurs par mois et comptabilise près d’un million d’euros de chiffre d’affaires comme l’explique L’Express. Le site est même aujourd’hui décliné en plusieurs langues et vend également des produits dérivés.

Un succès phénoménal pour Maxime Valette, 24 ans et son associé Guillaume Passaglia, qui s’étaient lancés en 2008 en créant une SARL éditrice de sites web, Beta&Cie, au capital 6000 euros.

Et le concept VDM est né d’un rituel entre ami comme l’explique Maxime Valette à Léa Lejeune :

« Avec un ami, nous avions l’habitude de nous raconter nos pires journées et de ponctuer nos phrases du sigle « VDM ». Nous avons donc créé un blog en janvier 2008 pour partager notre quotidien sur internet, puis ajouté un formulaire afin que les lecteurs nous imitent. Ils ont tellement bien joué le jeu qu’on a lancé un véritable site, grâce à Beta&Cie, en février. »

Déjà 10 ans d’expérience pour le jeune entrepreneur

Mais Maxime Valette n’était déjà plus un chef d’entreprise débutant : à seulement 14 ans, il avait créé une entreprise de vente de noms de domaine. Entrepreneur de nature, lui et son associé ont décidé de lancer en 2012 leur propre régie publicitaire : Dékalée

Et VDM se déclinera bientôt sous un nouveau format : ce mois-ci, Vie De Merde fera son apparition sous la forme d’une mini-série de 60 épisodes diffusée sur NT1. Après le web, la start-up investit donc les médias « traditionnels ». 

Pour lire tout l’article de Léa Lejeune sur L’Express.fr c’est par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email