Les algorithmes détruisent-ils l’environnement ? share
back to to

Les algorithmes détruisent-ils l’environnement ?

7 octobre 2015

Alors que les pays présentent les uns après les autres leur plan d’action climat en vue de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre 2015, un collectif international de chercheurs milite pour la création d’un « Code de la biosphère » à même de contrôler les algorithmes qui participent, selon eux, à la destruction de l’environnement. Retour sur cette initiative avec Motherboard.

Finance, transports, musique…  Les algorithmes sont omniprésents, et leurs usages quotidiens. Mais un domaine n’est que très rarement évoqué : l’environnement. Leur rôle y est pourtant crucial, tant les conséquences de leurs actions peuvent à long terme se révéler lourdes de conséquences. 

C’est pourquoi il est nécessaire d’instituer un « Code de la biosphère », de l’avis des universitaires, artistes, hackers, entrepreneurs, philosophes ou encore écologistes porteurs de l’initiative. Selon eux, les algorithmes devraient bénéficier d’une attention plus grande étant donné qu’ils sous-tendent l’infrastructure technologique mondiale et aident à « extraire et exploiter les ressources naturelles telles que les minéraux, la nourriture, les combustibles fossiles. »

 

Il suffit ainsi d’un simple mésusage d’un algorithme financier pour que l’environnement s’en trouve affecté, explique Victor Galaz, chercheur au Stockholm Resilience Centre :

« Si les données générées par l’algorithme se révèlent être incorrectes, cela peut potentiellement provoquer une chute brutale des prix. Ce qui peut avoir des conséquences directes pour les producteurs des économies en développement, car ils peuvent être forcés à chercher à obtenir des rendements plus importants, dégradant par là même leurs terres. » 

Pour en savoir plus, l’article de Motherboard est ici et la proposition de « Code de la biosphère » .

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email