Antipub : un filtre en réalité augmentée pour le monde réel share
back to to

Antipub : un filtre en réalité augmentée pour le monde réel

3 février 2015

Les gens font une overdose de l’avalanche de signes publicitaires qui passent sous leurs yeux chaque jour : c’est sur cette idée que surfent Adblock et d’autres programmes de blocage des publicités en ligne avec un succès croissant. Dans la ville aussi, nos sens sont soumis à chaque instant à des sollicitations marchandes – un phénomène auquel Grenoble a souhaité mettre un terme récemment, en ne renouvelant pas son contrat avec JCDecaux pour les milliers de panneaux publicitaires de la ville.

Mais Grenoble est encore une exception mondiale. Et si la réalité augmentée pouvait accélérer les choses pour les citadins désireux de se réapproprier l’espace public ? C’est l’esprit de « brand-killer » (tueur de marques), un curieux dispositif mis au point par un groupe d’étudiants de l’Université de Pennsylvanie et déniché par Wired. Le logiciel de ce casque repère avant vos yeux, et brouille tous les logos de notre environnement. 

Aujourd’hui, coiffer cet appareil imposant dans la rue donnerait l’impression que vous êtes coiffé d’un grille-pain. Mais demain, avec la miniaturisation et la banalisation de la réalité augmentée, les pubs risquent d’être plus intrusives que jamais. Elles pourraient certes être plus utiles, si elles réussissent le challenge d’être personnalisées juste comme il faut… mais en attendant, la question reste ouverte : comment résisterons-nous à la surcharge d’informations ? Verra-t-on apparaître des « Adblock » pour le monde réel ? 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email