Apprendre sur simulateur devrait être demain la règle share
back to to

Apprendre sur simulateur devrait être demain la règle

28 octobre 2011

On dit traditionnellement que la médecine est une science et un art. Nombreux sont ceux qui sont encore réticents à y mêler la technologie. Pourtant, les solutions disponibles sont nombreuses qui, s’appuyant sur la 3D ou les mondes virtuels, permettent au corps médical d’acquérir des connaissances et de les maintenir.

L’étudiant peut naviguer  en 3D sur un modèle humain avec un simple navigateur. Le chirurgien ayant appris un geste sur simulateur pourra être guidé lors de ses interventions. Aux urgences, les mannequins de réanimation ou les univers 3D permettent de maintenir le niveau des équipes face aux situations rares.

Les mondes virtuels permettent également de faire interagir de nombreux professionnels en immersion complète dans un environnement réaliste pour tester le fonctionnement de la chaîne des secours en cas de catastrophe comme lors d’une expérience récente.

Si apprendre un geste ou une procédure sur un simulateur est aujourd’hui une possibilité, ce devrait être demain la règle, dans l’intérêt même du patient ou de la collectivité. Reste à rendre plus accessibles ces outils, tant au niveau des coûts que de leur complexité de mise en œuvre.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email