Après la France, le Royaume-Uni se dote d’un Chief Data Officer share
back to to

Après la France, le Royaume-Uni se dote d’un Chief Data Officer

31 mars 2015

A l’heure où les data scientist intègrent les plus hautes sphères des gouvernements pour assurer la transition numérique du secteur public, une fonction cruciale s’impose progressivement : Chief Data Officer – en français, administrateur général des données. Tout juste nommé à ce poste au Royaume-Uni, Mike Bracken revient dans un billet de blog sur les enjeux qui entourent sa nouvelle mission.

Mike Bracken est depuis 2011 le directeur exécutif du Government Digital Service britannique, service en charge d’élaborer et de mettre en œuvre la stratégie numérique du pays. Une expérience qui lui permet de dresser un diagnostic simple : si l’intérêt pour les données publiques croît de façon exponentielle depuis quelques années, une véritable stratégie globale concernant les projets qu’il englobe fait encore défaut.

C’est pourquoi, souligne le Chief Data Officer, alors que les services publics sont de plus en plus conçus numérique en tête – « digital by default » – et que l’on se dirige vers un Etat plate-forme, il est nécessaire de chercher à tirer pleinement parti du potentiel offert par l’ouverture des données. Le mantra : considérer les données comme des biens publics, afin d’en faire bénéficier aussi bien les citoyens que les entreprises.

Un nouveau rôle pour de nouveaux enjeux

Trois tâches principales attendent Mike Bracken :

·         Optimiser la gestion des données (qualité, formats, interopérabilité, etc.) et développer leurs usages au sein même de l’Etat, par l’instauration de standards et de principes.

·         Poursuivre et étendre l’ouverture des données dès que cela est possible.

·         Faire des données un outil de prise de décision au service des politiques publiques.

Des missions finalement très proches de celles confiées à Henri Verdier, nommé en septembre dernier administrateur général des données de l’Etat français, un poste jusqu’alors inédit en Europe. Une fonction amenée à se démocratiser ?

Pour découvrir l’ensemble du billet de blog, c’est par .

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email