Demain, votre assistant personnel vous comprendra sans que vous n’ayez à parler share
back to to

Demain, votre assistant personnel vous comprendra sans que vous n'ayez à parler

29 septembre 2015

Alors que les assistants personnels virtuels se multiplient et que la recherche appliquée en intelligence artificielle devient un enjeu économique majeur du secteur des technologies, Wired suggère que la réalité pourrait rattraper la fiction bien plus vite que prévu.

Dans le film Her, Théodore, le personnage principal, tombe amoureux d’une intelligence artificielle. Plus vraie que nature, la voix qui résonne à chaque instant de la journée dans son oreille par le biais d’une oreillette miniature est avant tout là pour l’aider et l’orienter.

Le principal défaut de ce genre de dispositif fantasmé ? Il oblige à s’exprimer distinctement et voix haute. Mais l’avenir des assistants virtuels pourrait bien passer par la subvocalisation, soit le fait de former des mots avec sa bouche sans les prononcer vocalement.

Dès 2004, une étude de la NASA mettait ainsi en avant le fait « qu’un tout petit capteur, placé sous le menton, des deux côtés de la pomme d’Adam pourrait recueillir les signaux nerveux, les envoyer à un processeur puis à un programme informatique qui les traduirait en mots. » Jarvis, le prototype d’assistant personnel développé par Intel, semble bien montrer de quoi le futur sera fait.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur Wired.

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email