Aux Etats-Unis, la réalité virtuelle au secours des anciens combattants share
back to to

Aux Etats-Unis, la réalité virtuelle au secours des anciens combattants

10 juin 2014

En développant un programme de réalité virtuelle, Bravemind, les chercheurs de l’Institut pour les technologies créatives (ICT) de l’Université de Caroline du Sud aident les anciens combattants à dépasser leurs troubles de stress post-traumatiques (ou TSPT). C’est ce que relaie un article publié le 10 juin dans FastCompany.

Nous vous parlions récemment d’un robot-psy à l’écoute des anciens combattants aux Etats-Unis. Cette fois, les nouvelles technologies leur viennent en aide d’une autre manière. Équipés d’un casque de réalité virtuelle et d’un plateau tactile au niveau des pieds, les patients sont plongés dans un programme immersif combinant plusieurs scénarios au coeur de différentes zones de combats. Situés dans un autre pays, ils conduisent virtuellement un véhicule de l’armée américaine sur des routes jonchées d’explosifs. À leurs côtés se trouvent un autre soldat. Quelques minutes passent et une explosion surgit. L’équipement fait alors ressentir une sensation au niveau des jambes du patient. L’autre passager virtuel est tué.

Le dispositif vise à développer des scénarios proches de ce que les soldats vivent sur le terrain tout en les gamifiant pour que le patient puisse reconstituer lui-même ses souvenirs. L’objectif : apprendre à lutter contre le stress et résister à ses émotions.

Et les progrès ne s’arrêtent pas là, puisqu’un autre programme encore plus complet existe : l’ “exposure therapy » (thérapie d’exposition). Celui-ci pousse l’immersion encore plus loin en incluant des odeurs, comme le diesel ou encore le plastique brûlé.

Si les thérapeutes estiment que la réalité virtuelle médicale fournit des solutions nouvelles pour soigner les personnes atteintes de TSPT, le traitement n’est pas recommandé pour tous. Albert Skip Rizzo, directeur de l’ICT sur la réalité virtuelle médicale explique :

« Il offre surtout une option nouvelle, valable notamment pour les patients ayant grandi avec les jeux vidéo. Dans ce cas, la thérapie d’exposition aide à faire resurgir des émotions et débloquer les souvenirs émotionnels difficiles. »

Pour en savoir plus, c’est ici dans l’article de Fastcompany.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email