L’avenir des réseaux sociaux : le design

10 avril 2015

Les dirigeants de Snapchat ont annoncé la semaine dernière la fermeture des API – interfaces de programmation – du réseau social. La démarche n’est pas sans conséquence pour l’ensemble des utilisateurs explique le chercheur Woodrow Hartzog, du Center for Internet & Society dans une tribune de Wired.

Depuis 2004, Facebook a totalement changé de visage. De simple annuaire des élèves de Harvard, il s’est transformé en réseau social, messagerie instantanée, service de téléphonie et flux d’actualité. Cette stratégie atteste d’une tendance des réseaux sociaux à offrir toujours plus de fonctions, de capacités, de plateformes à leurs utilisateurs.

La fuite de millions d’instantanés de Snapchat en 2014 appelle pourtant à la prudence. Pour le chercheur Woodrow Hartzog, l’avenir des réseaux sociaux réside surtout dans le fait de fournir « moins » et mieux, notamment pour assurer la sécurité des données personnelles :

« Les individus sont différents. Les réseaux sociaux devraient l’être aussi. […] Amis, relations, journalistes, professionnels, opposants politique… tous utilisent les réseaux sociaux de façon différente. Compte tenu des différents besoins au sein de ces communautés, une application unique ne pourra jamais tous les satisfaire. »

Un mal pour un bien, à en croire le chercheur. Longtemps pensés en fonction de contraintes techniques, les choix de conception sont une caractéristique désormais cruciale des réseaux :

« Twitter limite les tweets à 140 caractères. Snapchat rend les photos visibles 10 secondes maximum. Yik Yak détermine qui peut consulter les messages en fonction de la localisation géographique de l’utilisateur. »

Et pour Woodrow Hartzog, il est possible que le design « soit plus efficace que les lois ou les conditions d’utilisations, car il affecte tous les utilisateurs sans exception ».  Une réflexion qui n’est pas sans rappeler la célèbre citation de Marshall McLuhan : « Nous façonnons nos outils, et ceux-ci, à leur tour, nous façonnent ».

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Wired.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email