Internet bientôt autorisé aux épreuves du bac ? share
back to to

Internet bientôt autorisé aux épreuves du bac ?

17 juin 2014

La question se pose depuis que le Danemark a autorisé ses élèves à se servir d’Internet durant leurs examens : doit-on vraiment laisser le réseau des réseaux s’immiscer dans ce sanctuaire républicain qu’est l’école ? Pour Claude Lelièvre, historien de l’éducation qui accordait une interview au Monde, c’est une suite logique, même si elle fait débat.

« On y viendra forcément, peut-être dans les trois à huit ans à venir » explique Claude Lelièvre au Monde. Pourtant, même si l’historien affirme que cela pourrait permettre à l’école de vivre avec son temps, le plagiat ou l’inégalité des élèves face à l’outil numérique restent encore des écueils difficiles à éviter :

« Autoriser l’accès à Internet pendant le baccalauréat est un cadeau empoisonné si on fait les choses à l’envers. Il faut penser le pédagogique avant le numérique et adapter les programmes. »

Car c’est en somme la question de savoir ce que l’on évalue, au juste, à l’école, qui est ici interrogée : que voulons-nous vraiment évaluer ? La capacité des élèves à restituer des informations apprises par cœur ? Ou bien plutôt une capacité à trouver les bonnes informations, à raisonner à partir d’elles pour acquérir une réflexion propre ?

D’un autre côté, l’école doit-elle vraiment s’adapter aux pratiques sociales des élèves et aux attentes du monde professionnel, quand, pour le professeur Loys Bonod, elle est l’un des derniers bastions d’éducation culturelle, civique et républicaine ?

Pour poursuivre le débat, retrouvez l’interview de Claude Lelièvre ici et le « procès des générations futures » par là.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email