Bernard Stiegler : L’opendata « fait éclater les frontières entre public et privé » share
back to to

Bernard Stiegler : L'opendata « fait éclater les frontières entre public et privé »

1 avril 2011

Nous entamons la publication d’une série de vidéos tirées de la conférence l’Open data, et nous, et nous ?, que nous avons organisée le 17 mars avec le World e.gov Forum, au campus Microsoft.

Bernard Stiegler, philosophe et directeur de l’Institut de Recherche et d’Innovation (IRI, Centre Pompidou), avait pour rôle d’introduire les débats, d’en poser les bases.

Il se penche sur les valeurs et les changements apportés par le mouvement de l’Open data, des enjeux que nous avions évoqués avec lui dans un entretien intitulé : Bernard Stiegler : l’open data est « un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet »

> L’intégralité de la présentation de Bernard Stiegler : 

> L’opendata, un tournant majeur

« [Le développement de l’Open data] est un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet qui, comme technique de publication, c’est à dire de rendu public, est au fondement de la res publica, tout comme à ce qui s’est déroulé après Gutenberg et la Réforme, généralisant l’accès à l’écriture imprimée et au savoir. »

> La redéfinition de la frontière entre public et privé

Il aborde également la question de la refonte de la « chose publique » :





« La numérisation soulève des questions d’une ampleur considérable : elle pose la question du nouveau rôle du public, de l’espace public, de l’initiative publiques, des limites, de la régulation qui définit l’être ensemble.

Cela se produit au travers de ces technologies de publications, de l’opendata, qui font éclater les frontières entre public et privé. »

> Elever le niveau du débat public pour répondre aux défis

Il appelle à une « élévation du niveau du débat public, à une nouvelle ingénierie politique et citoyenne »  : l’exemple du désastre au Japon « montre que si l’on n’arrive pas à élever ce débat, nous allons droit vers de très grandes difficultés pour la planète mais également pour le débat public avec des problèmes sociaux et intellectuels majeurs. C’est ça l’horizon du débat sur les données publiques. »





Et pour surmonter ce défi, il faut, selon Bernard Stiegler, construire des ponts entre tous ces acteurs, publics et privés.

> Pour aller plus loin :

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email