Bientôt des objets qui se forment tout seuls ? share
back to to

Bientôt des objets qui se forment tout seuls ?

4 décembre 2014

Un éléphant en bois, un meuble ou des vêtements qui prennent forme seuls… ce ne sont que quelques uns des débouchés envisagés des matériaux qui s’auto-assemblent. C’est notamment au travail de Skylar Tibbits, chercheur au MIT (Massachussetts Institue of Technology) que s’est intéressé Wired.

Ce chercheur et son équipe travaillent en effet sur des matériaux qui peuvent changer de forme en fonction de la présence ou non d’un élément extérieur : cela peut être en réaction à de l’eau, ou même à la température à laquelle ils sont exposés. On peut donc imaginer à l’avenir déballer une structure en bois et l’arroser d’un verre d’eau pour qu’elle devienne une étagère. Les bricoleurs du dimanche seront ravis.

Pour Tibbits, il s’agit tout simplement d’impression 4D, soit une dimension de plus que l’impression 3D : le temps. Le procédé n’est fondamentalement pas nouveau, puisqu’il s’agit d’incorporer lors de l’impression un matériau qui réagira de façon préprogrammée au catalyseur.

Tibbits n’hésite pas à qualifier ces matériaux de « robots » : pas de microprocesseurs, mais tout de même programmés à réagir de façon précise à un élément donné. L’équipe de scientifique étudie également l’application de tels matériaux à l’automobile ou à l’aviation, avec des éléments en fibre de carbone changeant de forme en fonction de la température pour gagner notamment en efficacité énergétique.

Le chercheur se montre optimiste sur les possibilités qui s’offrent à ces matériaux programmables : « l’informatique ne se limite plus aux ordinateurs. Désormais l’informatique, c’est tout ».

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Wired.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email