Big data et tourisme : mieux évaluer l’attractivité des villes share
back to to

Big data et tourisme : mieux évaluer l’attractivité des villes

4 mai 2015

Est-il possible d’évaluer l’attractivité touristique des villes à l’aune des multiples données produites par les utilisateurs de smartphones et les réseaux sociaux ? La MIT Technology Review revient sur l’expérimentation menée par une équipe de chercheurs du MIT.

Afin de comprendre pourquoi certaines villes sont plus attractives que d’autres, Stanislav Sobolevsky et son équipe ont mêlé trois jeux de données en lien avec l’attrait des villes espagnoles. Le nombre de transactions effectuées par des étrangers avec leur carte bancaire, des photos et vidéos postées sur Flickr et des tweets géo-localisés servent ainsi à rendre compte selon les chercheurs de l’attractivité des villes.

De Twitter aux données bancaires

Parmi leurs conclusions, les grandes villes attirent non seulement plus de touristes, mais aussi des touristes plus « actifs » que les autres : ils prennent plus de photos, tweetent davantage et utilisent leur carte bancaire plus fréquemment.

Mais les villes de taille moyenne sortent de ce modèle. Malaga et Alicante sont parmi celles qui présentent le plus de transactions par carte bancaire et l’un des taux d’activité les plus faibles sur Flickr. Une situation qui s’expliquerait par le fait que ces villes attirent des personnes plus âgées et moins actives sur Internet.

Mieux évaluer pour mieux aménager ?

Pour autant, peut-on évaluer l’attractivité d’une ville en se basant uniquement sur des données numériques produites par un nombre restreint de touristes ?

D’après les chercheurs, de telles recherches ne constituent que les prémisses d’une nouvelle « science des villes » basée sur les Big data. Elles montreraient également que les croisements de ces données sont une source de connaissance inépuisable sur les comportements des touristes. Des connaissances qui deviendraient à l’avenir cruciales, tant pour les urbanistes que pour les entreprises.

Pour plus d’informations, c’est par .

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email