Brigade : un « Tinder de la politique » pour inciter les jeunes à l’action share
back to to

Brigade : un "Tinder de la politique" pour inciter les jeunes à l'action

19 juin 2015

Les jeunes Américains se désintéressent de la politique, mais une nouvelle application entend s’attaquer à cette fatalité. Explications avec le Washington Post.

En 2015, les jeunes Américains ne croient en rien ni personne. Selon le Pew Research Center, 80% des 18-27 ans affirment même que l’on ne peut faire confiance à autrui. En cause ? Un contexte économique et politique peu propice à susciter l’enthousiasme, mais aussi le sentiment de ne pas être la priorité des politiques selon Mindy Romero, chercheur en engagement civique à l’Université de Californie.

Mais le contexte ne fait pas tout, ajoute le chercheur : de nombreuses barrières formelles empêchent cette tranche d’âge d’accéder à l’information politique. Paradoxalement, lorsque l’on s’adresse à cette jeunesse en ses propres termes, et lorsque l’on parle de ses enjeux, elle n’hésite pas à s’engager pleinement dans le débat politique, comme ce fut par exemple le cas avec la campagne d’Obama en 2008.

C’est sans doute cette apparente contradiction qui a inspirée Sean Parker, fondateur de feu-Napster et l’un des premiers investisseurs de Facebook, à développer le projet « Brigade » dont il est l’un des créateurs.

Ce « Tinder de la politique », selon ses propres termes et en référence à l’application de rencontres, se veut à la fois un réseau social où l’opinion s’exprime librement sur n’importe quel sujet, tout en étant un outil d’aide à l’action politique. La startup a déjà levé 9,5 millions de dollars et commencé les tests-utilisateurs. Affaire à suivre.

Pour en savoir plus, lire l’article du Washington Post.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email