Bye-Bye « open data », bienvenue aux « données ouvertes » ! share
back to to

Bye-Bye "open data", bienvenue aux "données ouvertes" !

6 mai 2014

Désormais pour parler d’Open Data, il faudra dire « données ouvertes ». C’est le très sérieux avis de la Commission générale de terminologie et de néologie rendu public le 3 mai 2014 au Journal Officiel.

Souvenez-vous, l’année dernière, on lui devait déjà l’expression « mot-dièse » ainsi que celle  « d’animateur de communauté » pour parler de « community manager ». Cette année, la Commission récidive en s’attaquant cette fois-ci à l’expression « open data ». Elle propose les termes « données ouvertes » pour remplacer leurs équivalents anglophones. Le Journal Officiel précise que les données ouvertes sont donc :

« (des) données qu’un organisme met à la disposition de tous sous forme de fichiers numériques afin de permettre leur réutilisation. »

Dans cette définition, on ne voit cependant pas apparaître la capacité d’empowerment (pardon, de capacitation ou « d’empouvoirement » !) des citoyens qui mettent eux-mêmes à disposition de la communauté des jeux de données, remarque NextImpact.

Une seconde expression est proposée pour évoquer de façon plus large la politique d’Open Data, celle « d’ouverture des données ». Elle vise ici à définir : 

« (la) politique par laquelle un organisme met à la disposition de tous des données numériques, dans un objectif de transparence ou afin de permettre leur réutilisation, notamment à des fins économiques. »

Pour en savoir plus, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email