Capital-risque : et si l’Asie détrônait l’Amérique du Nord ? share
back to to

Capital-risque : et si l’Asie détrônait l’Amérique du Nord ?

20 octobre 2015

Les entreprises de la Silicon Valley ne sont pas les seules à lever des milliards. Le dernier trimestre a été particulièrement fructueux pour les start-up asiatiques, de la Chine à l’Inde, révèle un article de Bloomberg.

16,9 milliards de dollars. C’est le montant des investissements en capital risque en Inde et en Chine pour le seul troisième trimestre 2015. Les deux pays talonnent ainsi les 17,5 milliards de dollars investis en Amérique du Nord, selon Preqin Ltd., un cabinet de conseil londonien. De quoi laisser imaginer que l’ensemble des investissements dirigés vers les pays asiatiques, Japon compris, soit supérieur à ceux du Canada et des Etats-Unis cumulés, pourtant berceau du capital-risque.

« Je suis très optimiste à propos de nos opportunités sur le long terme », déclare à Bloomberg Kai-Fu Lee, fondateur d’un fonds d’investissement à Beijing. « Ces résultats sont le fruit de l’augmentation du nombre d’adeptes des smartphones et de la diffusion des paiements mobiles, qui aident les entreprises et les consommateurs ».

Si ces chiffres restent dans la lignée des prédictions formulées par CB Insights, selon lesquelles 2015 serait une année record pour le capital risque, ils laissent surtout entendre qu’un renversement du rapport de forces au profit des pays asiatiques est tout à fait possible.

Plus d’informations avec l’article de Bloomberg.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email