A quoi ressemblerait le monde si les pays étaient des noms de domaine ? share
back to to

A quoi ressemblerait le monde si les pays étaient des noms de domaine ?

16 mars 2016

Cartographier les territoires en fonction de la prévalence de leurs noms de domaines respectifs : c’est le projet réalisé par Nominet, qui gère les .uk au Royaume-Uni. The Next Web nous fait découvrir cette nouvelle carte du monde.

Affirmé au milieu des années 1980, le caractère international d’Internet a pris forme dès 1985 dans le nom des trois premiers noms de domaine, pensés pour être constitués de deux lettres : .us pour les Etats-Unis, .uk pour le Royaume-Uni et .il pour Israël.

Depuis, chaque grand territoire s’est mis à disposer de son propre nom de domaine. Afin de visualiser le monde en fonction de ces derniers, Nominet a cartographié l’ensemble de ces noms de domaines en fonction du nombre de sites qui leur étaient affiliés.

Et c’est un monde tout à fait différent que laisse entrevoir cette carte finale. Un monde dans lequel les Etats-Unis n’occuperaient plus la place de première puissance mondiale, leur nom de domaine en .us étant devancé par les .de allemand, .cn chinois et surtout .tk.

.tk ? Cette mystérieuse terminaison est en réalité à attribuer aux Tokelau, archipel d’atolls polynésiens situés dans le Pacifique, et concerne plus de 30 millions de sites web. La raison ? La création en 2000 du « Freedom Registry », désormais connu sous le nom de FreeNom, qui permet à tout internaute, peu importe son territoire, de disposer gratuitement… d’un site en .tk.

Ce que la carte oublie de mentionner est que le .com, davantage plébiscité aux Etats-Unis que le .us, reste – de loin – le premier nom de domaine tous pays confondus avec 123 millions d’adresses web enregistrées.

Plus d’informations avec l’article de The Next Web.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email