Ce n'est pas la faute aux enseignants

28 octobre 2011

Évidemment, lorsque l’on évoque l’éducation au numérique, le premier réflexe est de penser aux écoles, aux collèges, aux lycées. Et déjà les premiers problèmes se posent : qui doit éduquer nos enfants ? Les professeurs ? Mais, ils ne sont pas formés à cela. Aucune matière n’est dédiée à cela. Tout le monde en fait, mais personne n’en fait. Conclusion, notre jeunesse, n’est toujours pas formée. La faute aux enseignants ? Non. Ils n’ont pas été formé à cela et le paravent du « B2I » donne l’illusion qu’ils peuvent instruire le numérique, quand eux-mêmes ne savent pas l’utiliser ou mal.

A l’université, on parle souvent numérique. Là, outre la méconnaissance des nouveaux outils, les enseignants se protègent derrière une logique depuis longtemps dépassée : ils ne détiennent plus seul le savoir et l’ouverture aux autres fait peur ! Dans le cadre de l’expérience que j’ai menée avec Twitter en cours, on m’a fait comprendre que j’aurais dû demander l’autorisation avant de mettre en place ce cours !

Reste une catégorie de la population dans tout cela : les parents, qui appartiennent eux-mêmes à la plus vaste catégorie des salariés et professionnels. Si aucune politique d’entreprise n’est mise en place, les personnes ne sont pas éduquées au numérique.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email