Ce que les données d’audience de Wikipedia peuvent nous apprendre sur le monde share
back to to

Ce que les données d'audience de Wikipedia peuvent nous apprendre sur le monde

26 novembre 2013

Avec ses 21 millions d’articles dans plus de 270 langues, l’encyclopedia collaborative Wikipedia reste la ressource éducative la plus consultée sur Internet.
L’audience du site étant telle que son fondateur, Jimmy Wales, a déclaré que les informations sur les types d’articles, les personnes qui les postent et leur geolocalisation peuvent nous fournir des données sociologiques et démographiques intéressantes sur les différents pays du monde.

Lors de l’evenement de lancement des résultats du Web Index 2013 (la mesure statistique de l’usage, de l’impact et de l’utilité du web dans le monde),  Jimmy Wales a expliqué à Wired.Co.Uk que l’étude des données d’audience de Wikipedia est une bonne mesure pour définir la pénétration du haut débit dans des régions précises du monde. C’est aussi une bonne façon de savoir si l’usage du haut débit s’applique à une population diverse ou seulement aux tranches les plus riches.

“Les résultats, sont pour le plupart, ceux qu’on attendait. Lorsqu’on compare une carte mondiale des connexions haut-débit elle s’aligne plus où moins avec la carte des lieux où ont été postées des entrées wikipedia” explique Wales. “Un aspect intéressant à noter sont les régions où les personnes ont contribué dans leur langue natale – ce qui peut nous renseigner sur des questions d’alphabétisation, et de l’usage de langues régionales et que l’on peut isoler en superposant la carte des articles écrites en anglais par dessus celle des articles dans les langues régionales. Les gens écrivent sur les sujets qu’ils connaissent, et on a besoin de contributeurs locaux pour partager sur des sujets comme la politique locale”

Accroitre la diversité de ses contributeurs est effectivement l’un des grands objectifs pour l’encyclopédie qui compte aujourd’hui 87 % d’hommes parmi ses contributeurs. 

“beaucoup de gens ont de la connaissance à partager, mais sont intimidés par la technologie. Les logiciels doivent être accessible pour les personnes âgées, qui n’ont pas grandi avec les ordinateurs et ceux avec un handicap” 

 Pour lire l’article de Wired.co.uk c’est ici, et découvrez toutes les données fascinantes du Web Index 2013 sur le site de l’étude. 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email