Chicago veut devenir une ville connectée, dans le respect de la vie privée share
back to to

Chicago veut devenir une ville connectée, dans le respect de la vie privée

25 septembre 2015

La ville de Chicago vient de se voir accorder un budget de 3,1 millions de dollars par la National Science Foundation pour déployer le projet de smart city « Array Of Things » sur son territoire. Un article de Backchannel sur Medium donne les clés pour comprendre cette ambitieuse initiative.

Il faut imaginer un traqueur d’activités pour sportifs de haut niveau, sauf qu’il s’accroche aux lampadaires pour mesurer le pouls d’une ville. Nom de code : Array of Things (AoT). Un projet qui doit permettre à Chicago de devenir une ville encore plus connectée… avec ses citoyens.

Si l’on retrouve dans cette initiative les différentes technologies de captation de données qui intéressent les « smart cities » (température, pollution environnementale ou sonore…), c’est surtout du point de vue des usages possibles qu’Array of Things innove. Les données recueillies sont ainsi disponibles sur une plateforme open-data pour permettre aux citoyens de proposer de nouveaux services voire… d’installer eux-mêmes de nouveaux capteurs.

Côté protection des données, ces dernières sont mises à l’abri par un procédé d’extraction et de traitement des données rigoureux. Un comité d’experts en cyber-sécurité évalue notamment tous les risques liés à l’installation des capteurs et veille à l’anonymisation des données. Toutes celles qui comportent des informations sensibles ne seront ainsi pas stockées et seront donc non-réutilisables à des fins malveillantes. En théorie ?

 

Plus d’informations avec l’article de Medium.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email