Abolir l’espace et le temps : une allégorie du monde numérique ? share
back to to

Abolir l'espace et le temps : une allégorie du monde numérique ?

15 novembre 2012

Pour la Creative Gallery by Windows 8, le duo d’Electronic Shadow plonge visiteurs et internautes au coeur d’un environnement sonore et tactile créé collectivement, pour une métaphore du monde connecté.

Naziha Mestaoui, architecte, et Yacine Aït Kaci, réalisateur, sont des artistes pionniers dans l’exploration des univers numériques. Habitués des grandes installations, ils élaborent des scénographies virtuelles entre architecture et design. Au Palais de Tokyo, le duo est venu « abolir l’idée d’espace et de temps » dans une installation, véritable métaphore du monde numérique.

> L’utilisateur, atome d’une matière collective : l’humanité connectée

Intitulée Super Fluidity, l’oeuvre offre la possibilité aux visiteurs et aux internautes de participer collectivement à une expérience.

Au centre de l’installation, un contenant d’eau dans lequel sont projetés des points lumineux pendant que des sons variés sont diffusés par des émetteurs dans la pièce.Les couches de sons et de lumière sont créées par plusieurs utilisateurs simultanément via une application smartphone, une tablette ou des ordinateurs. Ils composent ainsi les séquences de sons de leur choix, et peuvent changer l’intensité des lumières. 

« Dans cette installation, on crée collectivement une musique, la notion de distance n’existe plus, on partage simultanément le même environnement sonore » explique Naziha Mestaoui « Un peu comme une allégorie des réseaux sociaux, on remarque la stratification des informations.

Quand on crée une couche dans l’installation, elle vient écraser celles qui sont derrières. Un peu comme si chaque utilisateur était l’atome d’une matière collective qu’on pourrait appeler l’humanité connectée » ajoute-t-elle.

> « Abolir l’espace et le temps »

Le duo, qui veut bouleverser l’espace et le temps, crée une nouvelle réalité à l’image du monde connecté :

« L’installation s’appelle Super Fluidity. Un super fluide c’est un état quantique de la matière, l’échelle quantique est celle de l’infiniment petit, du noyau de l’atome, et donc les règles qui s’appliquent à cette échelle sont différentes de celles qui s’appliquent à l’échelle de notre réalité.

A cette échelle, la notion d’espace et de temps ne s’applique plus. Donc quelque soit la distance entre deux atomes, ils peuvent recevoir simultanément la même information. » conclue Naziha Mestaoui.

Visiteurs et internautes font donc partie d’un nouvel espace-temps à l’image du web, véritable fable du monde contemporain.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email