Arianna Huffington tente d’exporter son information « participative » en France share
back to to

Arianna Huffington tente d'exporter son information « participative » en France

10 octobre 2011

 (visuel : Arianna Huffington of The Huffington Post Media Group, par Fortune Live Media, licence CC)

Ca y est, c’est officiel depuis ce lundi 10 octobre, dans la matinée : Arianna Huffington, créatrice du Huffington Post, site américain d’information construit sur un modèle contributif, va tenter de décliner le succès de son approche de l’information au petit monde de l’information en ligne made in France. 

Ce projet accouchera « avant la fin de l’année » d’un nouveau né, Le Huffington Post, qui « s’appuiera notamment sur l’audience développée depuis plusieurs années par Le Post.fr, lancé en 2007 par Le Monde interactif », écrit Xavier Ternisien sur LeMonde.fr.

Trois partenaires sont en effet réunis au tour de table de ce nouveau site : Le Monde, The Huffington Post Media Group [propriété de AOL] ainsi que Les Nouvelles Editions Indépendantes [LNEI], holding de Matthieu Pigasse et société éditrice de l’hebdomadaire Les Inrockuptibles

« Le HuffPo utilisera des ressources rédactionnelles du Monde et de LNEI », écrit  le site spécialisté dans l’économie des contenus numériques paidContent (propriété du Guardian), qui précise que la répartition des participations entre les trois actionnaires n’est pas connue.

Pourquoi en parler sur RSLN ? Parce que, au-delà de ces éléments très business, il s’agit avant tout de l’exportation d’un modèle de journalisme largement inédit en France : celui de l’info participative érigée en modèle économique, rentable, qui tend notamment à faire évoluer le rôle du journaliste de producteur d’info, à aggrégateur / sélectionneur / éditeur de productions. Le site américain associe ainsi 200 journalistes-éditeurs à quelque 9.000 « blogueurs ».

Au terme d’une journée de promotion de son « deal », Arianna Huffington prononcera, devant les élèves du Centre de Formation du Journalisme (CFJ) de Paris, la « leçon inaugurale » de la promotion entrante de cette école, l’une des plus vieilles formant aux métiers du journalisme en France. L’intitulé de la conférence est tout un programme : « Le journalisme selon Arianna ».

Nous vous raconterons dans un billet détaillé cette rencontre, qui s’annonce comme un  « choc des cultures » potentiel, mais nous vous proposerons également quelques notes et éléments d’ambiance dans le live, ci-dessous :

 

> Pour aller plus loin :

Leçon inaugurale du CFJ: « Je me sens rabaissé par l’idée de devenir mediateur de conversation » : c’était en 2007, il y a quatre ans déjà – autrement dit : une éternité à l’échelle du net. Le CFJ invitait Francis Pisani pour prononcer sa leçon inaugurale, qui avait déclenché un long débat entre les principaux acteurs du débat sur le journalisme en ligne.

> Pour aller plus loin sur RSLN :

En juin 2010, nous nous étions longuement penchés sur l’information à l’heure numérique. Voici quelques-uns des articles alors publiés sur RSLN :

Making-of : pourquoi RSLN s’intéresse à l’info en ligne, par Eric Boustouller, Président de Microsoft France
Enquête, acte I : une info désintermédiée
Enquête, acte II : de nouveaux formats
Enquête, acte III : money, money, money
Nicholas Lemann (Columbia) : « Le journalisme en ligne fait désormais partie intégrante du journalisme de qualité »
Pierre Haski : « Sur Rue89, nous publions une vingtaine d’articles par jour, il en faudrait cinquante… »
– Tous nos articles sur les nouveaux médias

Et voici l’intégralité du numéro de RSLN version papier alors publié :

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email