Change Politics : un réseau social peut-il changer notre façon de voter ? share
back to to

Change Politics : un réseau social peut-il changer notre façon de voter ?

Wired 13 juin 2016
Après le monde des pétitions et du lobbying citoyen, Change.org s’attaque à celui des élections politiques. Son projet : un réseau social qui, selon son créateur, va tout changer. Explications avec Wired.
Avec Change Politics, Change.org veut changer le système politique, tout simplement.

Change Politics : c’est le nom du nouveau projet de Ben Rattray, CEO de Change.org, la plateforme de pétition en ligne aux 145 millions d’utilisateurs, créée en 2007. Après s’être démarquée par plusieurs pétitions aux retentissements médiatiques et politiques importants (on pense notamment, en France, à la pétition contre la loi travail, au million et demi de signatures), Ben Rattray souhaite s’attaquer à la question du vote.

L’ambition affichée est claire : changer le système politique, en commençant par l’élection présidentielle américaine. Le principe reprend celui d’un réseau social comme Twitter, puisque l’utilisateur y suit les personnes en lesquelles il a le plus confiance pour l’aider à faire un choix politique. Un scrutin virtuel lui est ensuite remis.

En coulisses, Ben Rattray explique à Wired avoir déjà convaincu les principaux investisseurs de Change Politics, parmi lesquels l’ex-président des Etats-Unis Bill Clinton ou la chanteuse de R&B Alicia Keys, de s’exprimer en tant qu’influenceurs certifiés sur son service.

Mais l’idée est aussi de développer, à échelle plus locale, un service qui permette de saisir quelles voix comptent réellement et affectent les votes d’une plus petite communauté. Des données très précieuses, pour les votants comme pour les partis ou les personnalités politiques, capables de s’adresser plus directement à ceux qui comptent.

« Nous voulons bâtir un nouvel outil de mesure d’opinion, où c’est ceux en qui nous avons le plus confiance qui sont les plus influents », explique Ben Rattray.

Plus d’informations avec Wired.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email