Coup de projecteur sur le World e-Gov Forum

13 octobre 2010

(Visuel : 500gls pour RSLN)

Etre averti du calendrier de passage des éboueurs dans son quartier ; évaluer l’accueil et l’hygiène des hôpitaux du pays ; disposer, en quelques clics, de toutes les autorisations d’urbanisme de son agglomération sur Internet : voilà quelques-uns des résultats des politiques de développement de l’e-démocratie et de l’e-administration.

Lieu de concertation internationale sur ces questions, le World e-Gov Forum se tient à Paris à partir de ce mercredi et jusqu’à vendredi. Il est l’occasion d’une série de débats autour de l’hypercitoyen, de la question de l’open data ou encore du cloud computing.

Pierre-Marie Vidal, directeur de la rédaction du mensuel Acteurs Publics et récent acquéreur de l’événement présente la problématique générale du World e-Gov :

« L’e-gouvernement n’est pas une question de moyens, et de petits Etats peuvent faire des choses très biens avec un petit budget. Il s’agit pour tous de savoir comment apparaître plus accessible, plus proche des administrés et être très efficace sans dépenser des fortunes.

D’autant qu’il il y a une pression forte des citoyens sur les politiques pour que l’administration se mette réellement à l’heure du numérique, pour faciliter les démarches, et avoir accès à un service de meilleure qualité. » 

Le patron de presse, qui édite également la lettre spécialisée Profession politique, compte d’ailleurs faire évoluer quelque peu le format de l’événement :

« Désormais, le Forum dispose d’un site, dédié aux technologies de l’information et de la communication (TIC) [à voir ici, NDLR], sur lequel travaillent des journalistes d’Acteurs Publics ainsi qu’un journaliste spécialisé.

L’idée était donc d’organiser une suite d’événements autour de ce site, pour animer une communauté autour de ces questions, pour créer un endroit où un maximum de personnes viennent pour s’informer, moderniser leurs dispositifs, donner leurs avis… 

Le Forum est également un centre de production de contenus. Il y a donc un intérêt évident pour nous, groupe de presse, à nous nourrir de ce débat. Nous attendons des contributions qui feront avancer le débat, en répondant aux enjeux actuels. Et nous souhaitons bien sûr relayer ces contenus de grand intérêt. »

> A noter :

La session Cloud computing : évolution ou révolution ?, qui réunit Mark Ferrar, directeur de la stratégie technologique du National Health Service, au Royaume-Uni, Thierry Solère,  vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine en charge du développement économique, et Bernard Ourghanlian, Directeur technique et sécurité de Microsoft France, se déroulera vendredi matin, dans les locaux de Microsoft, l’éditeur de RSLN. 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email