Les entreprises appelées à combattre un cybercrime industrialisé share
back to to

Les entreprises appelées à combattre un cybercrime industrialisé

The Guardian 13 juillet 2016
Que les entreprises se lancent véritablement dans le combat contre la cybercriminalité : c'est la recommandation conjointe du groupe de télécommunications BT et du cabinet de conseil KPMG. Explications avec le Guardian.

Le sujet de la cybersécurité inquiète les entreprises. Un rapport conjoint BT-KPMG avance que 97% des sociétés britanniques ont déjà subi une cyberattaque, et qu’un cinquième des DSI de ces entreprises ne se sentaient pas assez bien outillés pour y faire face.

Mais au-delà des attaques individuelles et non-coordonées, c’est surtout sur  « l’industrialisation du cybercrime » qu’alertent les deux entreprises, faisant référence à une vague grandissante de cyberattaques perpétrées par des réseaux de criminels de plus en plus organisés, comme l’indique Mark Hughes, directeur exécutif de l’unité cybercrime de BT :

« Le cybercriminel du XXIe siècle est un entrepreneur efficace et sans états d’âme, aidé par un marché noir à la pointe et qui, de surcroît, évolue très rapidement. Les entreprises ont besoin non seulement de se défendre face aux cyberattaques, mais aussi de couper l’herbe sous le pied des organisations qui sont à l’origine de ces dernières ».

Face à des attaques de plus en plus sophistiquées, comme le hacking de comptes e-mails de cadres supérieurs dans le but de pousser des juniors à approuver des transactions vers des réseaux criminels partout dans le monde, BT et KPMG préconisent aux entreprises de devenir proactives. En dégainant par exemple les premières : « Les entreprises sont désormais dans un bras de fer avec des gangs criminels professionnalisés et des entités dotées de technologies propres », conclut Mark Hughes.

Signe, s’il en est : le groupe BT a indiqué lui-même vouloir embaucher environ 900 employés supplémentaires pour doper son équipe de sécurité informatique, déjà forte de… 2 500 collaborateurs.

Plus d’informations par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email