Quel a été le premier site de e-commerce (et le premier objet acheté en ligne) ? share
back to to

Quel a été le premier site de e-commerce (et le premier objet acheté en ligne) ?

Histoire du web 19 août 2016
Le e-commerce représente aujourd'hui des milliards de dollars. Le premier bien à avoir été mis en vente sur un site web a coûté 12 dollars et 48 centimes. C'était il y a 22 ans. Pour en arriver à cette première transaction en ligne entièrement sécurisée, le e-commerce a dû d'abord évoluer par étapes. D'ARPAnet en passant par un site pionnier mais non sécurisé, voici l'histoire des origines du e-commerce.

Pour retrouver le premier acte de e-commerce, il faut remonter au début des années 1970 avec l’ARPAnet (Advanced Research Projects Agency Network). John Markoff, ancien journaliste au New York Times et auteur de nombreux ouvrages sur la sécurité informatique, a publié en 2005 le livre intitulé What the Dormouse Said: How the Sixties Counterculture Shaped the Personal Computer Industry. Il y révèle qu’en 1971 ou 1972, des étudiants de l’université de Stanford ont utilisé les comptes ARPAnet du laboratoire de recherche en intelligence artificielle dans le but de mettre au point un échange commercial avec d’autres élèves du Massachusetts Institute of Technology (MIT). L’objet de la vente organisée via le réseau ARPAnet ? De la marijuana. Dans son livre, John Markoff qualifie ce moment d’« acte fondateur du e-commerce ».

De nos jours, un site de e-commerce est un endroit où nous pouvons commander un article par carte bancaire et le recevoir quelques jours plus tard. En 1970, le e-commerce ne se faisait pas sur des sites mais via un réseau de personnes communiquant entre elles directement. Le réseau en ligne ne servait qu’à établir un endroit et un mode de paiement entre les deux parties d’une transaction.

 

Books.com, la naissance de la première librairie en ligne

Deux ans après la création du web par Tim Berners-Lee, la première libraire en ligne fait son apparition. C’est en 1992 que Charles M. Stack fonde Book Stacks Unlimited et crée le site books.com (aujourd’hui redirigé vers Barnes and Noble), la même année où la National Science Foundation autorise le web commercial. « Pionnier » est le terme approprié pour le site de Charles Stack. S’il peut être considéré comme le créateur du premier site de e-commerce comme nous l’entendons aujourd’hui, il est important de noter que le paiement en ligne n’était pas encore sécurisé. Effectivement, les technologies de cryptage sécurisé sont toujours monopolisées par le secteur militaire et donc inaccessibles au domaine civil.

Payer par carte bancaire sur un site de e-commerce tel que books.com avait donc de quoi décourager de nombreux acheteurs potentiels, mais pas tous. En démontrent les 4,2 millions de dollars reçus par Charles Stack pour la vente de l’entreprise à Cendant Corporation en 1996.

Le premier paiement en ligne sécurisé

Le 11 août 1994 a marqué un tournant significatif dans le monde du e-commerce encore en plein balbutiement. À Philadelphie, Phil Brandenberger a commandé en ligne l’album Ten Summoners’ Tales de l’artiste Sting sur le site de e-commerce NetMarket. Cela lui a coûté 12,48$, sans compter les frais de port. Cet achat représente véritablement le tout premier paiement en ligne par carte bancaire a être sécurisé par un logiciel de cryptage. Ce dernier n’était autre que le logiciel PDP (Pretty Good Privacy), développé par Phil Zimmermann dès 1991.

À l’époque, le New York Times avait couvert l’évènement et parlait du paiement en ligne sécurisé comme étant une étape primordiale – si ce n’est fondatrice – du développement du e-commerce. C’est particulièrement grâce à cela que les transactions pourront devenir communes, rapportait le journal américain.

ebay-2003

Capture d'écran du site Ebay en 2003

Et effectivement, après le tournant réalisé par NetMarket, de nombreuses entreprises ont suivi le mouvement. Le mois suivant, Pizza Hut est la première chaîne de restauration à lancer un système de commande et de paiement en ligne. En 1995, les deux futurs géants du e-commerce que sont Amazon et eBay ouvrent leur site. C’est donc à partir de la mise en place du paiement sécurisé en ligne que l’histoire des sites de e-commerce comme nous les concevons aujourd’hui a pu réellement débuter.

Selon les chiffres publiés par la Fedav (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), au cours de l’année 2015, le e-commerce a généré 1 988 milliards d’euros dans le monde, dont 455 milliards seulement en Europe, soit respectivement + 20% et + 13% par rapport à 2014. Et dire que tout a commencé avec… de la marijuana et un CD de Sting.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email