Piratage : 6$ pour accéder à des serveurs gouvernementaux, qui dit mieux ? share
back to to

Piratage : 6$ pour accéder à des serveurs gouvernementaux, qui dit mieux ?

The Next Web 19 juillet 2016
Pour une poignée de dollars, un marché noir en ligne propose des accès à plusieurs dizaines de milliers de serveurs compromis. Le "rêve ultime de tout hacker" selon certains experts. Explications avec The Next Web.

70 000. C’est le nombre de serveurs, répartis à travers 173 pays, auxquels des hackers peuvent avoir accès pour… 6 dollars, comme le propose une marché noir en ligne.

Des serveurs d’universités, d’entreprises voire d’agences gouvernementales – qui n’ont généralement aucune connaissance du piratage – qui permettent aux hackers de lancer des opérations de spamming ou encore de vol de données.

Concrètement, un tableau de bord des serveurs compromis et proposés à la vente est accessible, comprenant des informations sur la nature du système, la disponibilité d’un accès administrateur ou encore la présence (ou non) d’antivirus. Une fois l’opération menée, les pirates peuvent tout simplement remettre en vente les serveurs sur le même marché noir.

« C’est le rêve ultime de tout hacker : simplifier l’accès aux victimes, rendre les piratages plus rapides et moins coûteux. Tout cela ouvre de nouvelles possibilités pour les cybercriminels », a commenté Kaspersky, qui a découvert ce marché noir, qui existerait depuis au moins deux ans.

L’article est à lire ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email