Handicap, emploi et numérique : comment aller plus loin ? share
back to to

Handicap, emploi et numérique : comment aller plus loin ?

Accessibilité 30 juin 2016
Qu’il s’agisse de l’insertion professionnelle ou du maintien dans l’emploi, quel rôle le numérique joue-t-il face aux problématiques d’emploi des personnes en situation de handicap ? Et comment exploiter son plein potentiel ?

Entre 18% et 20%. C’est le taux de chômage estimé des personnes en situation de handicap en France, soit près du double de celui de l’ensemble de la population active. Face à ce constat, référents handicap en grandes entreprises, demandeurs d’emploi en situation de handicap ou encore responsables d’association œuvrant pour l’employabilité ont échangé retours d’expériences et bonnes pratiques. Et tous en conviennent : s’il est accessible, le numérique est un facteur d’inclusion. Mieux encore : les outils et procédures mises en œuvre spécifiquement pour les personnes en situation de handicap, peuvent être utiles à tous, des entreprises aux candidats et collaborateurs. Pourtant, le potentiel du numérique reste de l’avis général sous-exploité.

Les discussions, encadrées par Christian Grapin (Directeur de Tremplin Etudes-Handicap-Entreprise), Katia Marembert (Coordinatrice Emploi de l’IMS -Entreprendre pour la Cité) et Anne-Claude Poinso, Responsable marché collectivités chez Microsoft, se sont structurées autour de deux thèmes principaux : le recrutement et le maintien dans l’emploi.

Recrutement et handicap : comment prendre en compte les besoins de chacun ?

Comment les moyens numériques disponibles peuvent-il faciliter l’accès à l’emploi ? Quels sont les outils disponibles à utiliser ? Pour Christian Grapin, il est indispensable de se poser ces questions en amont de n’importe quel processus de recrutement. Les services de visioconférences comme Skype permettent par exemple d’élargir le vivier de candidats, y compris en intégrant des personnes en situation de handicap. De fait, cela permet également d’offrir la possibilité à des candidats ne pouvant se déplacer pour des raisons familiales ou financières de participer elles-aussi au processus de recrutement. Une approche inclusive qui bénéficie donc à l’ensemble des acteurs.

emploi et handicap

Bernard Lachaud - Copyright

Pour les participants de l’atelier, il est indispensable, au-delà des outils, de former les ressources humaines à ces nouvelles façons de recruter, ainsi qu’aux avantages et inconvénients de chaque outil. Car à l’heure actuelle, tous ne sont pas capables de s’adapter aux différents outils numériques en fonction du handicap des personnes. « Du côté des PME, cela demande aussi une véritable sensibilisation des chefs d’entreprises », avance l’un d’entre eux.

Il est aussi nécessaire de faire la chasse aux idées reçues sur la complexité supposée des aménagements à faire. Il est ainsi indispensable, selon Katia Marembert, de « mettre en avant la demande du besoin » :

« Les élèves handicapés ont souvent du mal à évoquer leurs besoins, parfois nombreux et complexes. Il en va de même lorsque ces personnes souhaitent intégrer le marché de l’emploi. Les recruteurs doivent s’interroger avec eux sur les meilleurs outils numériques pour faciliter leur intégration. »

Autres bonnes pratiques à mettre en œuvre évoquées lors de l’atelier : utiliser les jobboards spécialisés, se tourner vers des prestataires ayant une véritable connaissance du terrain, comme Tremplin par exemple, et demander systématiquement aux candidats s’ils ont besoin d’un aménagement en amont même de l’entretien. Des réflexes qui ne sont pas toujours innés pour les services RH, mais qui ne sont ni complexes ni coûteux à mettre en place.

Etat des lieux, retours d’expérience et témoignages : découvrez le Livre Blanc de l’accessibilité numérique

Maintien dans l’emploi : penser les usages (et former les managers)

Elearning, MOOCs, aménagement des postes de travail, possibilité de télétravail, outils de transcription en direct… Des solutions pour favoriser le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap existent déjà. Certaines sont mises en place au sein des entreprises, mais le sont le plus souvent au compte-goutte.

Mais selon un participant, chargé de mission handicap dans une grande entreprise, un problème perdure :

« Les outils numériques accessibles permettent l’accès à l’information pour tous. Mais maintenant, il faut aussi former les managers. »

Un constat partagé par plusieurs personnes, qui appellent de leurs vœux à la présence accrue de professionnels du handicap formés aux outils du numérique, comme par exemple des ergonomes capables d’aménager les postes de travail en fonction de ces outils et des handicaps des collaborateurs.

handicap et emploi

Bernard Lachaud - Copyright

Autre bonne pratique à mettre en place selon les participants ? L’intégration des responsables handicap dans le processus de développement de nouveaux outils numérique. Et ce dès la phase de conception des projets, afin de penser tous les outils en termes d’accessibilité :

« Les entreprises qui prennent réellement en compte l’expérience des collaborateurs en situation de handicap et se basent sur leurs besoins seront plus à même d’offrir des solutions satisfaisantes pour tout le monde. », résume ainsi l’un d’entre eux.

Enfin, plusieurs participants insistent sur la sensibilisation des médecins du travail aux possibilités offertes par le numérique. Autant de réflexions, d’idées et de pistes d’actions réalisables qui devraient permettre d’accélérer une évolution relativement lente de la sensibilisation à l’accès et au maintien de l’emploi des personnes en situation de handicap. Pour enfin exploiter pleinement le potentiel du numérique ?

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email