Quelle éthique pour l’intelligence artificielle ?

New York Times 21 septembre 2016
Pour réfléchir et anticiper les implications sociales et économiques de l’intelligence artificielle, des spécialistes du domaine travaillant dans les plus grandes entreprises du web se réunissent pour réfléchir à un code éthique. Le New York Times nous en dit plus.

Afin d’anticiper les effets de l’intelligence artificielle (IA) sur l’emploi, l’éducation, les transports ou la santé, des chercheurs de Microsoft, IBM, Amazon, Facebook ou encore Alphabet se sont réunis, selon le New York Times, au sein d’un groupe de réflexion.

« Ce que ce groupe réalisera concrètement – ou même le nom qu’il prendra – n’est pas encore tranché », précise le quotidien. Selon lui, son fonctionnement correspondrait probablement à celui de la Global Network Initiative, « dans laquelle des entreprises et des ONG se concentrent sur la liberté d’expression et les droits relatifs à la vie privée ».

L’objectif : s’assurer que les recherches en intelligence artificielle se focalisent sur les bénéfices pour l’ensemble de l’humanité. Et définir en conséquence des standards éthiques.

En 1990, les plus importantes entreprises technologiques avaient convenu de standards concernant le chiffrement des transactions commerciales en lignes, « jetant les bases de deux décennies de croissance« , rappelle le New York Times.

Plus d’informations par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email