La nuit des musées sur le net, ça a donné quoi ?

17 mai 2010

(visuel : au centre Pompidou, et au musée de la résistance de Bondues, photos publiées sur les comptes Twitpic des deux musées)

>>> Le billet, version courte : voir des écrans géants branchés sur Twitter envahir les musées, c’est rafraîchissant, dépaysant – et les conditions de médiation prévues dans le cadre de la « nuit des musées » ont sans doute renforcé la prise en main de l’outil par les publics. Mais, au final, on réalise, dans ce genre d’occasions, que Twitter reste très pointu, et peut-être un peu trop élitististe. Bref, précisément le repoche généralement adressé aux musées. La démocratisation de la culture, sur le web, passe sans doute également par d’autres moyens …

Faire rentrer (notamment) Twitter dans les musées : la nuit des musées, plébiscitée par près de deux millions de Français dans la nuit de samedi 15 à dimanche 16 mai, avait, cette année, un pendant numérique, avec, notamment, la mise en place d’un « dispositif Twitter » dans une quarantaine des musées ouverts pendant une bonne partie de la nuit.

Le principe retenu ? Afficher tous les messages comportant un mot clef dédié sur plusieurs écrans géants, disposés dans ces musées – au total, à travers l’Europe, plus de cent musées ont joué le jeu. Quatre musées français jouaient les locomotives du mouvement : le muséum de Toulouse (@museumtoulouse) le Château de Versailles (@CVersailles), Les Abattoirs (également à Toulouse, @lesabattoirs), ainsi que le musée des Beaux-Arts de Lyon (@mbalyon).

(au muséum de Toulouse, photo licence CC)

Les visiteurs, pris en main par des guides, étaient invités à déposer leurs commentaires à chaud, façon livre d’or 2.0 en 140 signes – ils pouvaient également le faire directement depuis le compte des institutions, sans avoir besoin d’être utilisateur enregistré sur Twitter au préalable. Bien annoncée, bénéficiant d’un partenariat officiel avec Twitter, l’opération a même été relayée sur le blog « Sortez-intelligents ! » du New-York Times.

Côté chiffres, le succès est plutôt au rendez-vous :
d’après les comptes faits par RSLNmag.fr à l’aide du site twapperkeeper.com, pas moins de 1246 mini-messages comportant le mot clef « NDMTW » (pour "Nuit des Musées TWitter") ont été postés entre samedi 18h, et dimanche à 13h. « NDMTW » a même été le mot clef faisant l’objet du plus de discussions sur la version francophone du site de micro-blogging pendant toute la période.

(une représentation des conversations à l’aide de l’outil Wordle)

Mais que s’est-il dit ? Du futile, comme certains le redoutaient ? Du pratique ? De l’anecdotique ? Du philosophique ? Alors que le ministère de la Culture joue les satisfecit un chouilla convenus, nous avons avons choisis la plongée en mode verbatims embarqués.
 
> Le twitt pratique

Râler parce que l’on est bloquée à l’entrée du Petit Palais :

Vive la queue du Petit Palais pour la @NuitdesMusees !! #ndmtw http://twitpic.com/1o2slo

Décrire l’ambiance, façon fête de la musique :

métro bondé à palais royal, on dirait un soir de fête de la musique #ndmtw

Voire signaler que l’on ne peut pas prendre en photos les oeuvres, sous peine de déclencher le courroux des vigiles :

Les vigiles qui interdisent le live twipic ! #ndmtw

 … la première fonction de twitter est résolument pratique.

> Le livre d’or (un peu) expéditif

Il y a les grands enfants qui expliquent qu’ils aimeraient beaucoup toucher les maquettes du musée de la marine :

#NDMTW j’aimerai manipuler des elements de bateaux, premiere fois venu depuis 50 ans, superbe collection fred paris depuis 1780

D’autres qui se la racontent un peu :

"nous venons régulièrement et toujours de belles surprises" Lalanne plébiscites. #ndmtw

 Et une certaine Christine qui, à Lyon, est venue faire une drôle de vérification :

Christine vient vérifier si le musée des beaux arts est hanté ! #NDMTW

Enfin, à Versailles, le contraste entre les ordinateurs et l’environnement en a beaucoup amusé certains :

Eliette, retraitée : "Je n’y comprends rien mais ça me fait rire qu’on m’explique twitter au Château de Versailles http://twitpic.com/1o3ty4less than a minute ago via Twitpic

 … et le livre d’or se la jouait également vidéo, façon vidéomaton :

Cette nouvelle forme de livre d’or semblera forcément un peu réduite aux plus inspirés, mais elle a un grand avantage : tout le monde peut en profiter …

> La soirée diapo 2.0, version basse définition…

 C’est l’incontournable : là où les touristes/visiteurs passent, les appareils photos crépitent. Pas d’exception lors de cette nuit des musées : l’une des utilisations spontanées les plus utilisées hors du cadre des médiations organisées, cela reste la prise de photo commentées.

Du coucher de soleil à Versailles :

En passant par les bulles de savon du Grand Palais … :

> Pour aller plus loin :

Document : les 1246 messages publiés sur Twitter entre samedi 18 heures et dimanche 13 heures (PDF, 1 Mo, 122 pages)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email