Le cloud computing : quelques exemples d'utilisation

2 novembre 2010

Dans le cadre de notre dossier sur le cloud computing, nous avons réalisé une infographie détaillant les utilisations possibles du nuage au travers de quatre exemples : dans une start-up, dans une PME, à la maison et dans une mairie.

Nous vous proposons de la découvrir ci-dessous :

 

 

> En résumé :

Dans une start-up, le nuage permet de se concentrer sur le cœur de son activité. La start-up loue, en fonction de ses besoins, des capacités informatiques auprès d’un opérateur cloud et ne paie que ce qu’elle consomme : sa consommation s’adapte ainsi avec rapidité et flexibilité.

Dans une PME, le nuage permet d’avoir accès à de nombreux services logiciels sans pour autant avoir besoin d’investir dans des infrastructures informatiques spécifiques. Leur consommation est faite à la demande et est payée à l’usage.

A la maison, le nuage est déjà là, par exemple en consultant nos emails, en archivant des vidéos ou des photos sur le Web ou encore en discutant sur les réseaux sociaux.

Dans une mairie, le nuage permet de mettre très rapidement de nouveaux services à la disposition des citoyens, grâce à un catalogue d’applications en ligne qu’il suffit de choisir et de personnaliser pour pouvoir les utiliser.

« Nuage » public et privé, virtualisation ou open data… le vocabulaire associé au cloud computing peut sembler obscur. Voire le thème en lui même. 

C’est pourquoi nous vous proposons un glossaire sur la question :

> Qu’est-ce que le cloud computing ?

Le cloud computing ou informatique en nuage consiste à fournir des capacités de traitement informatique sous la forme d’un service à la demande, auquel l’utilisateur accède grâce à une connexion Internet, sans avoir à gérer l’infrastructure sous-jacente. Les applications et les données ne se trouvent plus forcément sur un serveur informatique local mais dans un « nuage », composé de plusieurs serveurs distants interconnectés au sein de fermes de serveurs géantes.

> Quelle différence entre « nuage » public et privé ?

Un nuage est public quand il est opéré par des fournisseurs de services cloud. Le nuage public donne aux clients la possibilité de déployer et d’exploiter des applications en ne payant que pour les ressources utilisées.

Un nuage est privé quand il est déployé dans le centre de données du client – entreprise ou administration.

> Qu’est-ce que la virtualisation ?

C’est un procédé qui consiste à faire fonctionner sur un seul serveur physique plusieurs systèmes d’exploitation et leurs applications et à recréer ainsi plusieurs ordinateurs virtuels sur une même machine. La virtualisation, couplée à l’automatisation des tâches, sont à la base du cloud computing.

> Et l’open data dans tout ça ?

C’est la mise à disposition de données publiques sur des plateformes Internet dédiées. Guidée par des principes de transparence et de stimulation économique, l’ouverture des données conduit à la création de nouveaux services pour les citoyens ainsi que de nouvelles opportunités commerciales pour les entreprises.

> Pour aller plus loin :

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email