Modernisation de l’administration : un Challenge 2020 réussi ! share
back to to

Modernisation de l'administration : un Challenge 2020 réussi !

31 janvier 2012

La troisième édition du Challenge Administration 2020 pour la modernisation de l’Etat est en marche. La finale se déroulera les 7 et 8 février à Paris. A cette occasion nous avons eu envie de vous dévoiler les rouages d’un concours dont l’objectif nous concerne tous : trouver des solutions pour simplifier la vie des usagers de l’administration.

Un concours, dont l’ambition, édition après édition, est de proposer des solutions concrètes pour changer l’administration et dont Microsoft [NDLR l’éditeur de RSLN] est partenaire. Open data, plateformes d’échanges, réseaux sociaux, etc. : comme lors des éditions précédentes, le numérique est à l’honneur.

> Libérer l’énergie créatrice et trouver des solutions

L’enjeu du Challenge Administration 2020 ? Simplifier l’administration. C’est en 2009 que la Direction générale de la modernisation de l’Etat (DGME) crée le concours avec pour objectif d’ouvrir les portes de l’administration et de lancer des projets novateurs. Il faut simplifier les procédures administratives et moderniser l’Etat ? Et si on invitait des étudiants à imaginer de nouveaux dispositifs ?

Le Challenge Administration 2020 distingue chaque année trois projets parmi la cinquantaine de dossiers reçus. Une demi-finale est en cours avec 10 équipes retenues depuis début décembre. Les étudiants viennent de tous les horizons : écoles de commerce, institut d’études politiques, écoles de l’administration comme l’ENA ou l’Ecole nationale des finances publiques, et même écoles d’ingénieurs.

« Les étudiants ont une véritable énergie créatrice. Mais comme il leur manque parfois la connaissance des structures et du fonctionnement de l’administration, nous avons mis en place une collaboration avec les agents de la fonction publique directement concernés, » explique Sylvain Berrios, directeur de la communication de la DGME.

Et l’alchimie fonctionne ! En 2011 les projets des trois équipes gagnantes ont tous été réalisés :

– L’équipe Double je a développé un projet de serious game : depuis octobre dernier, « Marianne interactive » est utilisé pour former les fonctionnaires
à l’accueil des usagers
.

– L’équipe Exprimez-Vous Agissons avait montré comment un site collaboratif pouvait permettre aux agents de la fonction publique d’échanger pour construire ensemble l’administration de demain. Résultat ? Le 14 septembre 2011, le site Adm’innov a été lancé !

– L’équipe Social Media Gouvernance avait présenté un projet qui s’appuyait sur les réseaux sociaux pour rapprocher les usagers des agents du service public. Ce projet a été repéré par le député Franck Riester qui a remis un rapport parlementaire sur le sujet. Rapport qui a depuis donné lieu à des mesures concrètes pour «l’amélioration de la relation numérique à l’usager».

Non seulement ces projets se sont concrétisés rapidement, mais ils ont aussi permis aux étudiants – et au-delà, à leurs partenaires dans la fonction publique – de vivre une belle aventure sur le plan humain.

> Des professionnels qui se prennent au jeu

Le Challenge Administration 2020 a pour objectif concret de moderniser l’administration, mais le but est également de mettre en relation étudiants et professionnels.

Pour rendre les projets viables et profiter du savoir-faire des agents de l’administration, chacune des équipes finalistes est accompagnée par des experts référents dans le domaine concerné. Comme les projets concernent en général plus d’un service, c’est aussi l’occasion de créer des relations entre les agents issus de différents services qui coachent les étudiants.

« Au début, les agents ne sont pas toujours ravis d’être sollicités, parce que cela demande du temps. Mais ils se prennent souvent au jeu et finissent par être de véritables tuteurs pour les équipes », nous explique Sylvain Berrios.

Cette année c’est François Kholer, directeur de la communication du Conseil d’Etat, qui se prête au jeu auprès de l’équipe Humain, plus humain. Leur projet ? L’idée maîtresse réside dans le souhait de rendre l’administration plus humaine en la rapprochant des citoyens via une plateforme numérique. Autre exemple : plusieurs membres de la mission Etalab, qui œuvre pour l’ouverture des données publiques, prêtent la main au projet d’Open data school proposé par l’équipe Data Team. Des équipes que vous pouvez d’ailleurs suivre sur le blog du Challenge, par ici.

« L’idée est de trouver le juste milieu entre l’orientation futuriste des projets et la réalité du terrain. C’est pour cela que l’intervention des agents experts est essentielle, » souligne Sylvain Berrios.

> Faire des rencontres… et trouver du travail

Marianne Escurat, membre de l’équipe finaliste Social Media Gouvernance, projet soutenant la mise en place de community managers dans le service public, raconte ce que le concours lui a apporté :

« Mon projet était avant tout une intuition : les médias sociaux constituent un levier intéressant pour la rénovation du lien entre administrations et administrés. Il ne s’agissait pas seulement d’utiliser les médias sociaux comme un support de communication, mais véritablement de les inscrire dans une stratégie de gouvernance, de trouver un moyen de transposer les services publics physiques sur la toile, autrement que par les téléprocédures. Grâce au Challenge, j’ai désormais davantage confiance en mes idées, et en mes compétences !»

Suite à cette découverte approfondie de l’administration et de ses rouages, un certain nombre de participants au concours y décrochent leur premier poste. C’est ainsi que Julien Miro, lauréat de l’édition 2010, a intégré le ministère des Affaires Etrangères suite à sa participation au Challenge. En ce qui la concerne, Marianne Escurat est désormais en poste auprès du premier ministre, au sein du secrétariat général des Affaires Européennes.

Rendez-vous donc les 7 et 8 février pour découvrir les lauréats de cette session 2012, d’ores et déjà ancrée dans le numérique.

 

> Pour aller plus loin :

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email