Numérique et lien social : l’expérience du quartier de Hautepierre, à Strasbourg share
back to to

Numérique et lien social : l'expérience du quartier de Hautepierre, à Strasbourg

18 octobre 2010

(Visuel : Capture d’écran de la vidéo HTP3D – Hautepierre virtuel, Septembre 2010)

Le quartier de Hautepierre, classé « Zone Urbaine Sensible », fête cette année ses 40 ans et prépare un projet de renouvellement urbain qui doit voir le jour à partir de 2014.

A l’occasion de ce double événement, le projet HTP40 a surgi de l’esprit de Barbara Morovich, anthropologue et de Marguerite Bobey, artiste vidéaste. Il rassemble artistes et scientifiques de toutes disciplines autour de problématiques architecturales et anthropologiques, et a reçu le soutien des pouvoirs publics (la Ville de Strasbourg, la Drac Alsace, la Préfecture, l’Acsé, le département du Bas-Rhin, la Caisse des dépôts, la Région Alsace et Cus Habitat).

Parmi eux, Grégoire Zabé a conçu une modélisation en 3D du quartier. Baptisé HTP3D, cette plateforme virtuelle permet de se promener virtuellement dans les rues de Hautepierre, et concentre toutes les initiatives du projet HTP40.

Explications de l’artiste :

« C’est un espace de récolte et d’exposition d’informations qui serviront à la fois à la recherche en urbanisme et à la mémoire du lieu. C’est un média pour poser les choses, les visualiser, et aussi les conserver.

La démarche est originale puisqu’elle réunit plusieurs disciplines. On a essayé de s’ouvrir un maximum, en ne se cantonnant pas à des questions d’urbanisme, mais en développant aussi des approches anthropologiques et artistiques. Le but est de se focaliser sur l’aspect humain avant tout. »

Un petit aperçu :

 

HTP3D cherche à rapprocher et à connecter les habitants au projet qui anime leur lieu de vie, sur une base participative :

« Les habitants sont venus nous aider, une personne du quartier a même été embauchée et formée aux techniques de la 3D. Il y a eu énormément d’entretiens menés par les anthropologues pour construire ce projet. »

Plus qu’une représentation graphique, HTP3D est un espace d’échanges. Un lieu de rencontres, dédié aux habitants. Ils pourront y créer leurs avatars, chater, découvrir les œuvres d’artistes travaillant sur le projet. Le mois prochain, les internautes pourront même poster du contenu en ligne, photos ou autres, à l’endroit où ils se trouvent dans la 3d  Ce contenu pourra ensuite être repris, dans le monde réel.

Un travail de médiation dans l’accès à cet espace virtuel est également prévu, et passe par la mise à disposition de bornes Internet.

« La base du projet est de s’investir dans le quartier, à commencer par une implantation physique des locaux de l’association à Hautepierre. Les habitants peuvent ainsi venir voir le projet, les réalisations concrètes, et avoir accès à Internet et à une formation sur place, à travers tous nos projets ».

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email