Payer pour des contenus sur Internet ? Les internautes français ne sont pas emballés share
back to to

Payer pour des contenus sur Internet ? Les internautes français ne sont pas emballés

2 février 2010

(photo : if (all_that_glitters != gold), par spacepleb)

Des contenus gratuits, et, tant qu’à faire, sans pub : un internaute français sur deux veut trouver sur le net des contenus pour lesquels il n’a pas à payer, et qui ne comportent aucune forme de réclame, selon les résultats d’une enquête réalisée à travers dix-sept pays par le groupe GfK pour l’édition européenne du Wall Street Journal. Le volet européen de cette étude avait été diffusé au mois de décembre dernier, sans autre forme de précision sur les résultats recueillis auprès des internautes français.

Au total, ce sont même neuf internautes français sur dix (89%) qui plébiscitent le modèle gratuit : aux 50% fans du couple « gratuit-sans pub » s’ajoutent 39% d’internautes prêts à supporter de la publicité pour peu que les contenus restent gratuits.

Seuls 8% des internautes français seraient prêts à payer contenus et informations sur le net … mais près de 90% d’entre eux exigeraient alors la disparition de la pub. Conséquence ?  « Les éditeurs de contenus vont devoir investir à court terme sur des marchés incertains, dans l’espoir de recouvrir ces investissements au travers d’une consommation exponentielle, réalisée par des internautes de plus en plus disposés à payer pour la valeur reçue par ces services », commente Alexis Helcmanocki, à la tête du pôle « Telecom et IT » de l’institut de recherche GfK en France.

Voici l’intégralité des résultats pour les dix-sept pays testés par GfK :

sondage_GfK_contenus_payants

Cette équation semble avoir été déjà prise en compte par quelques sites d’info, qui misent désormais à la marge sur une stratégie « payante » – et non plus frontalement. Ainsi, LeFigaro.fr s’apprête-t-il à introduire un espace payant sur son site : initialement programmée pour voir le jour en janvier, une « zone premium », avec « des lettres confidentielles très spécialisées sur un certain nombre de sujets » doit être lancée dans les prochaines semaines.

Autre exemple, au Monde.fr : « l’édition abonnés » du site d’info, qui offre des services exclusifs (infographies, récits multimédias, accès à un stock d’archives, lettres d’informations) pèse 30% du chiffre d’affaires de la société du Monde Interactif. Au total, 100.000 internautes feraient  partie de ces « abonnés » déboursant 6 euros par mois – même si certains d’entre eux, déjà abonnés au quotidien papier, bénéficient d’un accès gratuit aux services complémentaires proposés par le site d’info.

L’autre grand enseignement de cette étude tient à l’image que les internautes Français se font du net : 
54% des Français pensent ainsi qu’Internet est une bonne chose pour la société – et 35% sont neutres, estimant que le net n’a aucune influence particulière.  Au niveau global des dix-sept pays sondés par GfK, cette « bonne influence » d’Internet est un peu moins nette : seuls 51% des sondés la partagent.

Ce point particulier a régulièrement fait débat en France,
sans forcément parvenir à cette conclusion, loin de là : sur son blog, le rédacteur en chef de L’Express.fr, Eric Mettout, recensait, en septembre dernier, toutes ces occasions où le net a été pointé du doigt comme « poubelle de l’info … » . Les défenseurs du net pourront désormais s’appuyer sur ce chiffre pour appuyer leur démonstration.

> A lire ailleurs :

– "Payer pour des contenus ? Pas pour n’importe quoi" : le récit d’un étudiant sur Rue89

– "Contenus payants : l’échelle des valeurs des internautes" : sur le blog "Etreintes Digitales", quelques pistes sur les contenus pour lesquels les internautes seraient prêts à payer.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email