Réseaux sociaux : le partage de photos amplifierait la joie de l’instant share
back to to

Réseaux sociaux : le partage de photos amplifierait la joie de l’instant

The Atlantic 14 juin 2016
Alors que les réseaux sociaux sont souvent accusés d’accroître l’anxiété ou d’enfermer nos existences loin du réel, capturer ses expériences en photos et les partager en ligne serait, selon des chercheurs cités par The Atlantic, un amplificateur de bonheur.

Dans un bus ou un train, lors d’une visite touristique, dans un musée et, bien sûr, au restaurant face à un burger ou une pizza, les résultats d’une étude sont formels : on cueille bien plus l’instant en le photographiant.

En analysant les 200 participations à l’étude de l’University of Southern California Marshall School of Business, la directrice de recherche Kristin Diehl dresse une conclusion à l’encontre des idées reçues.

Si vous culpabilisez de prendre des snaps, instas et autres photos souvenirs sous prétexte qu’ils vous éloigneraient de l’instant présent, vous feriez donc fausse route :

« Nous avons en fait trouvé que vous regardez ainsi le monde différemment, car vous y cherchez ce à quoi vous aimez vous accrocher. »

Capturant l’attention, l’acte de prendre des photos permet de concentrer son esprit sur un point saillant de l’instant présent. A posteriori, ce travail de documentation de notre existence participe aussi à la construction de notre mémoire, à travers des moments cette fois choisis et destinés à nous aider pour bâtir notre futur.

Plus d’informations avec The Atlantic.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email