Quand des étudiants français vont défendre un jeu (plutôt) sérieux à San Francisco share
back to to

Quand des étudiants français vont défendre un jeu (plutôt) sérieux à San Francisco

26 janvier 2010

C’est l’histoire d’un projet de fin d’études porté par quelques étudiants de l’Ecole nationale du jeu et des médias interactifs numériques (ENJMIN) d’Angoulême, et qui devrait emmener quelques uns d’entre eux … directement à San Francisco, dans quelques semaines, au début du mois de mars, lors du douzième « Independent Games Festival ». Avant, peut-être, de trouver un partenariat avec une grande entreprise.

Mais d’abord, les présentations. Le pitch du jeu « Puddle », un jeu de plateforme gratuit, est simple : réincarné en liquide, vous devrer traverser plusieurs niveaux, représentatifs de plusieurs univers différents. A l’intérieur du corps humain, dans une navette spatiale en apesanteur, et ainsi de suite : évidemment, les propriétés du liquide vont avoir des conséquences, notamment sur la vitesse à laquelle le liquide va s’écouler, etc.

Regardez à quoi ressemble le jeu, téléchargeable gratuitement
ici :

« C’est la vue romancée d’une paillasse de laborantin »,  raconte Pierre Lemasson, l’un des étudiants impliqués dans le projet. « Ce n’est pas tout à fait un jeu sérieux, parce que nous n’apprenons rien au joueur en terme de réactions chimiques, d’équation bilan, etc.»

« Ce projet a été exclusivement développé lors des mini-projets de l’ENJMIN destinés aux élèves de fin de première année de master », complète Martial Potron, un autre étudiant impliqué dans le projet. « La consigne était simple : créer, en équipe et en trois mois, un jeu jouable entièrement en 10 minutes, par une personne n’ayant jamais joué à un jeu vidéo de sa vie. »

Médaille aux Etats-Unis ou non,
le jeu pourrait même avoir un avenir assez "grand public" : « Nous sommes actuellement en pourparlers avec une entreprise pour poursuivre le développement de Puddle après la fin de nos études et de le distribuer », révèle Pierre Lemasson.

Il faut dire que Puddle a déjà une jolie histoire : l’équipe n’en est pas à sa première récompense. « Nous avons participé aux eMagiciens de 2009, festival où nous étions nominés dans toutes les catégories (gamedesign, graphisme, technologie, son), et où nous avons gagné le prix ubisoft du meilleur gamedesign.»

> Pour aller plus loin :

– Une partie de l’équipe travaille sur un nouveau projet, baptisé Paperlane. Nouveau succès en perspective ?
« Quand Angoulême dynamise la création numérique », un article publié dans Regards sur le numérique, début 2009.
– Tous les articles publiés sur RSLNmag.fr avec le tag « serious gaming »

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email