Quand les médias sociaux revisitent la hiérarchie de l’info share
back to to

Quand les médias sociaux revisitent la hiérarchie de l'info

28 mai 2010

(visuel : social media sketch 09, par birgerking, licence CC)

C’est un rituel, et un véritable travail de fourmi. Tous les jours, entre neuf heures et dix heures du matin, un membre de l’équipe du centre de recherche « Project for Excellence in Journalism » – l’un des labos du think-tank américain Pew Research Center – relève, à la main, sur des services comme Tweetmeme, Techorati ou Icerocket, la liste des cinq sujets les plus discutés sur les blogs et les réseaux sociaux, ainsi que le volume de ces partages. Un rapport hebdomadaire de très haute qualité, baptisé New Media Index, en est tiré.

En décortiquant ces données, et en les croisant avec le News Coverage Index, synthèse hebdomadaire des sujets traités par les médias traditionnels, le centre de recherche a diffusé, lundi 23 mai, une étude présentant les sujets qui ont occupé l’agenda des réseaux sociaux au cours de l’année 2009, aux Etats-Unis (PDF, 28 pages)

Le résultat est sans appel : les sujets les plus diffusés en ligne ne sont pas ceux qui font la une des médias traditionnels – et, d’ailleurs, tous les réseaux sociaux ne parlent pas de la même chose.

Mais une constante demeure : les informations discutées sont avant tout produites par des médias professionnels, qu’ils soient traditionnels ou en ligne. Le Pew n’a recensé qu’un seul exemple de sujet majeur ayant été discuté en ligne avant d’être repris par les médias traditionnels.

Autrement dit : si les journalistes conservent, pour partie, la maîtrise de l’agenda, les internautes ne font que peu de cas de la hiérarchie qui leur est proposée.

> Old media vs new media

Sur les réseaux sociaux, l’info va vite. Très vite. Alors qu’en moyenne la moitié des cinq principaux sujets qui « font » l’agenda des médias traditionnels sur une semaine type étaient déjà présents la semaine précédente, ce taux est d’à peine de 5% sur Twitter, 13% sur les blogs et 9% sur la plateforme de partage vidéo YouTube, prise comme objet d’étude par le Pew.

Conséquence : sur les 49 semaines étudiées par le Pew, le premier sujet discuté en ligne n’a que très rarement coïncidé avec celui occupant les médias traditionnels : 13 semaines sur 49 pour les blogs, quatre (sur 29 semaines étudiées) pour Twitter, et huit dans le cas des vidéos.

> Les blogs

Politique (17% des sujets les plus partagés), actu internationale (12%) et sicences (11%) : parmi les différents objets étudiés par le Pew, les blogs sont ceux dont l’agenda colle le mieux à celui des médias traditionnels.

Mais attention, le traitement fait n’est pas nécessairement le même, loin de là : les blogueurs se focalisent souvent sur des sujets directement "concernants" (les conséquences de la réforme du système de santé d’Obama, les paramètres de confidentialité de Facebook, …), quand l’agenda des médias traditionnels reste très largement centré sur les événements, et à dominante institutionnelle.

Une illustration : lorsque, début mai, un juge d’Arabie Saoudite affirme qu’il peut être acceptable que des maris battent leurs femmes, le sujet est le second le plus partagé sur les blogs US. A l’inverse, il ne reçoit presque aucune couverture de la presse traditionnelle.

> Twitter

De la techno, de la techno, encore de la techno : près d’un sujet sur deux (43%) qui s’est hissé sur le podium des plus partagés sur Twitter au second semestre 2009 concerne des sujets liés aux nouvelles technologies. Avec, d’ailleurs, une bonne part de narcissisme : à 13 reprises, ce sont en effet des infos concernant … Twitter qui se sont imposées au top des sujets les plus partagés. Viennent ensuite les sujets d’actu internationale (13%), et la politique (6%).

« Mais quel que soit le sujet, une constante est observée : la plupart de temps Twitter est utilisé pour alerter, plus que pour commenter », relève le Pew.

Une illustration : lorsque, le 6 août 2009, Twitter est victime d’une attaque par déni de service, l’article de CNN concernant l’info circule à plus de 600 reprises en quelques minutes.

> Les vidéos

Des gaffes d’hommes politiques, des moments surprenants : sans grande surprise, les vidéos qui circulent le plus sur le net sont avant tout des vidéos assez légère. La nature des sujets importe moins que le côté frappant de la vidéo, note le Pew, qui relève néanmoins que c’est dans cette catégorie que les sujets d’actu internationale sont les plus populaires.

La nature de l’engagement des internautes n’est pas tout à fait le même que pour d’autres informations, relève encore le Pew : les vidéos populaires ne sont pas forcément énormément commentées, mais sont plutôt partagées.

Un exemple type : le 12 août 2009, un internaute filme une parlementaire américaine, Sheila Jackson Lee, répondre au téléphone alors qu’elle est interpellée lors d’une réunion publique sur la réforme de la santé, la vidéo est la seconde la plus vue en une semaine.

 

> Les sources

Médias professionnels, réjouissez-vous : à l’exception notable des vidéos, où la catégorie "amateur" est largement présente, ce sont avant tout des sujets produits par des journalistes professionnels qui alimentent les échanges en ligne.

Plus de 99% des sujets traités par les blogs, sous la forme du commentaire, ont au préalable été traités par des médias professionnels – edit, 31.05 : « D’après l’étude du Pew, "More than 99% of the stories linked to in blogs came from legacy outlets", ce qui veut dire que 99% des liens vont vers les mainstream media » , me précise Julien Jacob dans les commentaires de ce billet.

BBC News, CNN.com, le New York Times et le Washington Post sont, à eux seuls 80% des sujets traités sur les blogs représentent à eux seuls 80% de ces liens. Sur Twitter, des sites de pure players spécialisés techno, comme Mashable ou CNET sont également largement représentés : ils restent néanmoins produits par des journalistes professionnels.

> Pour aller plus loin :

Tous nos articles sur les nouveaux médias

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email