Quand LeWeb expérimente le « real time web »

9 décembre 2009

(photo : "Press takes photo", par Robert Scoble, licence CC)

Prenez 2.000 surbranchés du web, mettez-les dans une salle pendant deux jours, et agitez : cette année, la conférence LeWeb mettait au centre de ses réflexions le «real time web», soit la capacité à chercher et trouver de l’information immédiatement, et l’a évidemment expérimenté.

Sans prétendre à l’exhausitivité loin de là, RSLNmag.fr vous propose une petite mise en abîme de quelques usages significatifs de ce fameux web en temps réel, repérés lors de la première journée de l’événement.

Précisions que, peut-être inspirés par la lecture d’un billet de Francis Pisani titré De la difficulté de parler en public à l’heure de Twitter, les organisateurs de l’événement n’avaient pas organisé de manière continue la diffusion, sur écrans géants du fil des messages postés sur le site de micro-blogging marqués de la balise (mot-clef) #LeWeb : c’est donc moins d’interactivité entre les orateurs et le public qu’entre les participants eux-mêmes qu’il va s’agir dans les prochaines lignes.

Just for fun ?

C’est une règle bien connue des internautes,
et plus encore sur twitter : rire et dérision y sont souvent une porte d’entrée privilégiée vers les contenus, et notamment le fail (petites ou grandes «erreurs» et autres «bugs»).

Alors, forcément, quand le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, tente de faire la démonstration de son nouveau produit d’appel, mais que la technique fait des siennes, … les accrocs s’en amusent !

Regardez les mésaventures de Jack Dorsey (à partir de 11’23" sur la vidéo ci-dessous) :

… immédiatement commentées sur le réseau, y compris par Dorsey lui-même, qui lâche un sobre « Cette prestation a été la pire de ma vie »

Faire de la promotion ?

Ce pourrait être un cas d’école pour tout étudiant en marketing : imaginez-vous dans la peau du ravitailleur officiel ès cafés des participants à LeWeb. Certes, vous espérez marquez les esprits par la qualité de votre produit … mais vous souhaitez tout de même trouver un moyen pour les gens parlent de vous – et pas uniquement au moment où ils viennent vous passer une commande. Comment faire ? Allez donc chercher les participants à LeWeb là où ils sont : sur les médias sociaux.

Nestlé a bien assimilé la leçon, et a exporté sur twitter … une bonne vieille tombola : pour participer au tirage au sort permettant de gagner une machine à expresso toutes les trois heures, il suffisait de poster un message contenant les mots clefs «leweb» et «nespresso». Résultat garanti : le nom de la marque a été cité plus de six cent fois en un jour d’après le moteur de recherche de twitter, et même jusqu’à 9.800 fois sur l’ensemble des réseaux sociaux, en deux jours, selon Denis Fabre, consultant en communication, qui dit s’appuyer sur les chiffres fournis par un algorythme mis au point par son agence de conseil.

Surtout, se rencontrer !

Les médias sociaux, juste bons pour la pub et le rire, alors ? Pas vraiment : dans un tel événement, le plus intéressant est évidemment les rencontres que l’on fait.

Pour cela, bien sûr, vous pouvez y aller à l’improviste, et scruter les badges des participants. Mais un petit mail, un message Facebook, ou une interpellation sur twitter débouche souvent sur une rencontre «in real life», sans doute plus facilement que s’il vous avait fallu entrer en contact de visu … Le «real time web» appliqué à un grand raoût internet, c’est donc aussi cela : vous donner des clefs pour … sortir (un peu) du net !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email