Revivez la conférence « Senior et alors ? » en images share
back to to

Revivez la conférence "Senior et alors ?" en images

31 mai 2013

Ce jeudi 30 mai avait lieu la journée « Senior, et alors ? » réunissant sociologues, chercheurs, acteurs sociaux et représentants des grandes institutions. Au menu des discussions et autres tables rondes : le numérique au service de l’intégration, de l’autonomie et du travail des seniors.

En attendant les vidéos des interventions, nous vous proposons de revenir sur le déroulement de la journée en photos.

Laurence Lafont Galligo, directrice Secteur public Microsoft France, a ouvert la journée. Quel accompagnement choisir pour les seniors ? Quelles évolutions ont lieu dans les pratiques ? Quels accompagnements pour une perte d’autonomie pour les personnages âgées ?

La première table ronde, sur la place et le rôle des seniors et les enjeux d’une mutation générationnelle, réunissait Jean-François Verdier, directeur général de l’administration et de la fonction publique, Reynald Chapuis, directeur de l’innovation et de la responsabilité sociétale et environnementale de Pôle emploi, la sociologue et auteure Anne-Marie Guillemard et enfin Denis Jacquet, président de Parainner la croissance, spécialiste des question d’âge et d’emploi. 

Denis Jacquet constate avec amusement :

« Il y a 2 ans, il y’aurait eu 5 personnes dans la salle, ça n’intéressait personne.»

Ce qui n’est vraiment pas le cas ici :

« De manière générale, que ce soient les jeunes, les seniors, les personnes handicapés, on a tendance à créer des groupes n’ayant en commun que leurs stigmates […] Deux seniors n’ont souvent en commun que leur âge » constate Reynald Chapuis. Et quand deux groupes de stigmates différents se rencontrent ? Jean-François Verdier a une idée de ce que l’étincelle peut donner :

« Maintenant nous utilisons du tutorat inversé : c’est le jeune qui aide le senior à apprendre à utiliser les outils informatiques permettant aux seniors de se diversifier.»

Suivait Richard Lefrançois, sociologue et gérontologue canadien, pour qui il est indispensable de réfléchir à un vieillissement actualisé à l’heure du numérique :

« Il faut s’orienter vers une vieillesse qui n’est pas signe d’obstacle.»

La seconde table ronde réunissait Rémi Bertrand, vice-président du conseil général du Bas-Rhin, Karen Le Chenadec, directrice du département développement numérique des territoires de la Caisse des dépôts, Rémi Mangin, chargé de mission à l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles et Christian Schoen, docteur et responsable du knowledge management chez RanD, pour évoquer les possibilités offertes par le numérique au service du lien social et de l’autonomie des seniors.

L’artiste numérique Albertine Meunier est ensuite venue présenter Hype(r)Olds. L’idée est simple : des femmes de 77 ans et plus se familiarisent avec les outils numériques lors d’ateliers en groupe et de sorties hors-les-murs.

La fin de la journée a été l’occasion d’écouter Michèle Delaunay, ministre déléguée en charge des personnes âgées et de l’autonomie, et Brigitte Ayrault, ambassadrice de la Mobilisation nationale de lutte contre l’isolement des âgés (Monalisa), préciser pourquoi le numérique doit être au service de l’âge. Notamment parce que :

« Les personnes âgées entreront en maison de retraite avec une tablette sous le bras.»

 

Et en attendant les vidéos, vous pouvez relire le Storify pour avoir une idée des échanges de la journée.


Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email