RSLN met le cap sur l’Estonie, au pays des politico-geeks share
back to to

RSLN met le cap sur l'Estonie, au pays des politico-geeks

19 mai 2011
(Depuis Tallinn, Estonie) – Dimanche 6 mars, à l’issue des élections législatives, les électeurs estoniens ont reconduit au pouvoir la coalition gouvernementale de centre-droit sortante, composée du Parti de la réforme et de l’Union Pro Patria et Res Publica.
 
Cette victoire, qui a permis à Andrus Ansip, premier ministre depuis 2005, de conserver son poste, a même été l’occasion d’une légère progression, pour les deux partis de la coalition. 
 
Comment ça ? Vous vous demandez pourquoi RSLN se met tout à coup à s’intéresser à la politique estonienne ? Vous allez voir, c’est plutôt simple.
 
Car sur les 580.264 électeurs qui ont pris part au scrutin du 6 mars, 140.846 l’ont fait depuis chez eux, avec un vote électronique, organisé par internet. C’était le cinquième vote ouvert au vote électronique organisé dans le plus septentrional des trois Etats Baltes depuis 2005, et celui qui a rencontré le plus grand succès aussi.
 
Et le e-vote n’est pas le seul élément de la vie politique concerné par cette utilisation innovante des nouvelles technos. Autre exemple : le Conseil des ministres, qui se réunit tous les jeudis matin à la Stenbock House, est, par exemple, garanti 100% zéro papier …
 
Pour comprendre comment, petit à petit, l’Estonie est devenue e-Estonie, nous partons, ce jeudi 19 mai et vendredi 20 mai, pour deux jours de reportages et de rencontres, à Tallinn.
 
Gouvernement, commission électorale, ONG diverses : le programme est chargé, mais nous essayerons de vous livrer ci-dessous quelques instants vécus sur les rives de la Baltique.
 
En mots, en photos, en vidéos (peut-être). 
 

 

 
Avant le temps, un peu plus long, d’une série de billets de décryptage. Et si vous avez des conseils à nous donner, n’hésitez pas, vous savez comment nous contacter 🙂
 
(visuel de home : wifi… eh eh!, par patrina_io, licence CC)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email