Le gouvernement de Singapour ne veut plus que ses fonctionnaires accèdent à Internet share
back to to

Le gouvernement de Singapour ne veut plus que ses fonctionnaires accèdent à Internet

The Next Web 2 septembre 2016
Améliorer la cybersécurité en coupant l'accès à Internet ? C'est ce que le gouvernement singapourien souhaite accomplir. Explications avec The Next Web.

Couper l’accès au réseau pour mieux sécuriser les données et les infrastructures. Face à la prolifération des attaques informatiques, Singapour a décidé d’employer les grands moyens concernant les services de l’Etat, et ce dès mai 2017. Si les hackers devraient avoir plus de difficultés à pirater le réseau ou à récupérer des données, les fonctionnaires se retrouveront pour leur part coupés du web.

David Koh, le directeur de la nouvelle Agence de cybersécurité de Singapour, estime que cette décision n’est pas très différente des autres mesures de sécurité préventives déjà en place dans les ministères sensibles. De plus, précise-t-il, les fonctionnaires pourront toujours accéder au web via des terminaux personnels ou spécialement dédiés à cette fonction.

Si l’initiative est critiquée par des experts en sécurité, qui la jugent trop restrictive,  The Next Web rappelle que les systèmes informatiques d’Asie du sud-est auraient 80 % de chance de plus que la moyenne mondiale de subir une cyberattaque sophistiquée.

Plus d’informations sur The Next Web.

——–

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email