Start-ups, investisseurs et nostalgie au Demo Day 2014

14 février 2014

Cinq minutes pour pitcher son projet devant des dizaines d’investisseurs, des journalistes, et des professionnels du numérique : c’était le défi lancé à huit anciennes start-ups de l’accélérateur Microsoft Ventures (ex-Spark) lors du Demo Day organisé le 13 février dernier. Un challenge qui n’a pas impressionné les jeunes entrepreneurs qui ont eu plusieurs mois pour développer leurs talents d’orateur. 

C’était comme un vent de nostalgie qui soufflait dans la salle : entre accolades, félicitations et encouragements, l’ambiance était particulièrement chaleureuse pour les jeunes innovateurs dont nous suivons les parcours depuis plusieurs mois. Après plusieurs mois passés ensemble dans l’accélérateur de la rue du sentier, c’est un groupe soudé que l’on a retrouvé pour cette journée qui s’est déroulée dans le cadre des Techdays. Pour Camille, de la start-up Speekr, ce Demo Day s’imposait comme une journée particulière :

« Nous sommes tous restés très proches depuis l’accélérateur. On s’était suivis dans nos galères et dans nos réussites. On est tous restés en contact, notamment par le biais d’un groupe Facebook, mais c’est rare que l’on puisse se retrouver tous ensemble comme ça, donc aujourd’hui c’est un moment fort. »

Les start-ups Youmiam, Track.tl, UBQT, Speekr, Speecheo, Traxair, Reminiz, Strami et Smart Notify se sont donc soumises au jeu des pitchs devant un public spécialisé et attentif. Il s’agissait pour la vingtaine de jeunes innovateurs, de séduire les investisseurs, et éventuellement se faire remarquer par les grands entrepreneurs qui avaient fait le déplacement spécialement pour les voir, notamment Xavier Niel, Marc Simoncini, Jacques-Antoine Granjon et Jean Ferré.
 

Les petits startupers sont devenus grands

Si l’on se rappelle de leurs premiers pas parfois hésitants, c’est désormais avec assurance qu’ils se succèdent sur scène. Théophile et Antoine, les deux amis co-fondateurs du réseau social culinaire Youmiam ont ouvert la danse :

« Nous allons révolutionner le partage de recette sur Internet ! » a affirmé le premier.

Et la start-up semble en bonne voie puisqu’elle compte déjà près de 5000 utilisateurs et un millier de recettes partagées et 300 000 euros levés.

Mais ils ne sont pas les seuls à s’être fait remarquer. Louis, Thibault et Mathieu de Track.tl ont par exemple fait mouche en promettant de repenser la diffusion de musique lors des soirées et des événements publics :

« Regardez comme les gens ont l’air heureux. Nous avons testé notre service et nous savons qu’il marche, a expliqué Louis. Nous avons beaucoup de retours de nos utilisateurs et nous nous écoutons leurs attentes. Nous répondons aux besoins d’aujourd’hui qui existent dans les soirées. (…) Demain c’est mon anniversaire, venez tous, je vais vous montrer comment Track.tl change une soirée et répond aux usages d’aujourd’hui. »

Le regard des experts 

Les huit start-ups ont su convaincre par la maturité de leurs projets, et il fallait au moins ça face à Jean Ferré, Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon, et Marc Simoncini qui ont même partagé leurs expériences, leurs succès comme leurs échecs, tout en donnant quelques conseils aux jeunes innovateurs présents dans la salle :

« Vous devez porter beaucoup d’attention au marché, mais on ne peut pas raisonner en termes de marché national seulement aujourd’hui, a expliqué Xavier Niel. Il faut nécessairement penser à l’international. »

Mais les priorités sont nombreuses lorsque l’on veut construire une entreprise solide. Pour Jacques-Antoine Granjon, ce qui compte avant tout pour un entrepreneur, c’est de savoir s’entourer correctement :

« Il faut s’avoir s’entourer de gens plus forts que soi,  notamment dans les domaines qu’on ne connait pas. C’est l’une des clefs de l’association aujourd’hui ! »

Un conseil auquel Jean Ferré acquiesce assez largement : 

« Il faut bien réfléchir avant de recruter et il faut choisir des gens pour qui on serait prêt à travailler. »

Autant de recommandations que les jeunes entrepreneurs ne manqueront pas de retenir. 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email