Une majorité de Français n’a jamais tapé son nom dans un moteur de recherche share
back to to

Une majorité de Français n'a jamais tapé son nom dans un moteur de recherche

27 mai 2010

(photo : South Kensington, 12-11-2006, par DG Jones, licence CC)

Ils trouvent « plutôt facile » de maîtriser les données personnelles diffusées sur internet, mais peinent encore un peu à surveiller leur identité numérique – ils ne sont, par exemple, que 4% à taper régulièrement leur nom dans un moteur de recherche …

Le premier « baromètre de la vie privée des Français sur internet », réalisé par TNS Sofres pour Microsoft France (l’éditeur de RSLNmag.fr) et rendu public jeudi matin, illustre assez largement l’existence de ce paradoxe de la vie privée en ligne, dont nous vous avons déjà largement parlé ici – dans un numéro dédié de Regards sur le numérique, version papier, dans un débat avec nos experts, et dans de nombreux billets.

>> Nous vous proposons de retrouver tous les résultats de ce premier baromètre:


Voici quelques uns des principaux résultats de cette étude :
  • Pirates informatiques (79%), entreprises (61%) et pouvoirs publics (53%) : voici les trois acteurs à propos desquels les Français se déclarent méfiants de l’utilisation qu’ils peuvent faire d’informations laissées sur la toile. A l’inverse, la confiance est de mise avec les collègues de travail ou la famille : seuls, respectivement, 35% et 15% d’entre eux se déclarent alors inquiets. Evidemment des contrastes existent (voir ces précisions page 6).
     
  • La confiance semble être la règle : les Français estiment qu’il est plutôt facile de maîtriser les données personnelles diffusées sur le net : que ce soit dans le cas des traces de navigation (48% penchent pour le « facile », 40% pour le « difficile ») ou lorsqu’ils publient des informations (47% contre 43%).
     
  • Les outils, ou les réflexes les plus simples, sont pourtant largement ignorés : une majorité de Français n’a jamais eu la curiosité de taper son nom sur un moteur de recherche (53% ne l’ont jamais fait, 26% l’ont fait une fois, 17% « plusieurs fois ») et 4% seulement surveillent régulièrement leur réputation sur un moteur de recherche. 33% des internautes interrogés lors de la réalisation de ce baromètre ne savent d’ailleurs pas comment vider l’historique de leur navigation sur le net.

Ce débat autour de la vie privée en ligne intervient alors que la France s’interroge autour de la notion de droit à l’oubli en ligne : pour savoir précisément où en est le débat public sur cette question, nous vous invitons à consulter ce billet.

> Enquête réalisée par téléphone auprès d’un échantillon national de 1 200 personnes composé de 1000 Français de 18 ans et plus, et 200 Français de 15 à 17 ans. Chaque catégorie a été remise à son poids réel dans la population afin d’obtenir un échantillon de 1200 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Réalisée du 26 au 30 avril 2010, selon la méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de ménage, et stratification par région et catégorie d’agglomération.

> Et ailleurs sur la toile …

– Les articles d’Internet Actu sur la question sont généralement marqués d’un tag : « droits numériques« 

– Jean-Marc Manach, journaliste spécialisé sur les questions de vie privée à l’ère numérique publie très régulièrement sur Bug Brother, l’un des blogs invités de la rédaction du Monde.fr.

– Une présentation des solutions techniques de protection de la vie privée, par Daniel Le Métayer (INRIA), lors l’atelier « droit à l’oubli »

– Le dernier rapport annuel (PDF, français) sur « l’état de la protection des personnes à l’égard du traitement des données à caractère personnel dans l’Union européenne et les pays tiers » adopté par le G29 (groupe des CNIL européennes)

– Notre dossier : vous pouvez le parcourir dans son intégralité, ou en naviguant dans les deux « tags » qui le composent : les questions de vie privée, d’une part, et le débat français autour du « droit à l’oubli », d’autre part.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email