Véhicules connectés : la sécurité publique prime sur les questions de concurrence share
back to to

Véhicules connectés : la sécurité publique prime sur les questions de concurrence

MIT Technology Review 8 août 2016
Les risques accrus de hacking sur les objets connectés inquiètent de plus en plus les constructeurs automobiles, qui entendent tous investir le terrain des véhicules autonomes. Quitte à mettre de côté les logiques de concurrence, comme le souligne la MIT Technology Review.

Les voitures deviennent de plus en plus intelligentes et connectées, tels des smartphones sur roues. Et plus les technologies évoluent, plus les experts en sécurité mettent en garde contre le danger croissant de piratage informatique des véhicules connectés, comme le rappelle la MIT Technology Review.

Un danger que les constructeurs automobiles ne peuvent pas occulter, comme l’a souligné Mary Barra, PDG du constructeur automobile General Motors lors d’une conférence sur la cyber sécurité des voitures (le Global Automotive Cybersecurity Summit) qui s’est tenue le 22 juillet 2016 à Detroit :

« Un cyber incident n’est pas seulement un problème pour le constructeur automobile concerné ; il s’agit d’un problème pour les fabricants du monde entier. C’est une question de sécurité publique. »

Pour Mary Barra, sur cette question, les constructeurs doivent mettre de côté la compétition pour partager les meilleurs procédés. Une démarche déjà mise en œuvre par lAlliance of Automobile Manufacturers (AAM) – qui regroupe General Motors, Ford, BMW, Toyota et huit autres constructeurs automobiles. L’association a partagé le 21 juillet 2016 un document présentant les meilleures techniques de sécurité automobile. Ce rapport couvre sept points destinés à guider les ingénieurs dans l’élaboration de véhicules aussi résistants que possible aux attaques et capables de préserver la sécurité des passagers en cas de piratages réussis.

Une position qui n’est pas sans rappeler le bug bounty lancé par Chrysler plus tôt en juillet, récompensant tout hacker capable de démontrer la présence d’une ou plusieurs failles dans les véhicules connectés de la marque.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email