Coder, comme on écrit un article

12 janvier 2012

« J’ai entendu dire que la seconde meilleure manière de devenir un meilleur développeur est de lire beaucoup de bon code.

La meilleure manière est d’avoir quelqu’un qui déchiquète méticuleusement votre code. »

Comment apprendre à mieux coder, à coder de manière plus élégante ? C’est ce à quoi Heather Billings, journaliste au Chicago Tribune, réfléchit sur son blog.

Elle explique que depuis qu’elle est arrivée dans sa nouvelle rédaction, sa manière de coder ne cesse d’être critiquée. Pour son plus grand bonheur :

« Aujourd’hui, mon boss a supprimé de gros morceaux de mon code, juste pour que je les réécrive. « Je suis sur que je détruis toutes sortes de choses » dit-il en riant.

Qu’il « détruise toutes sortes de choses » me terrifie. Et si je ne peux pas retrouver comment je l’ai « presque » fait fonctionner avant ? »

Mais c’est bien là le point clé que souligne la journaliste : « qui fonctionne presque » ne veut pas dire que le code est bon ou élégant.

Exactement comme lorsque l’on écrit un livre, un article ou un billet : les « histoires » et le code sont des « informations structurées », qui nécessitent de connaître précisément les faits, les objectifs, l’utilité et le résultat attendu. Et donc ils s’écrivent logiquement de la même manière :

« Quand vous savez que quelque chose ne fonctionne pas, la meilleure chose à faire est de le jeter et de le recommencer […] C’est un premier jet, et les jets suivants sont toujours meilleurs que le premier […] Il faudrait être fou pour penser qu’un code élégant puisse apparaître de manière plus simple. » explique la journaliste.

(article repéré sur Twitter grâce à Florent Maurin aka @ThePixelHunt)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email