Comment Lyon veut devenir la première « Métropole intelligente » share
back to to

Comment Lyon veut devenir la première "Métropole intelligente"

6 décembre 2013

Depuis l’aventure Vélo’v qui s’est étendue aux quatre coins du monde, avec notamment le célèbre Vélib à Paris, Lyon est pionnière dans les Systèmes de Transports Intelligents (ITS). Aujourd’hui, c’est encore un projet de « ville intelligente » lyonnais qui s’étend à l’international : Madrid, Turin, Birmingham en Angleterre ou Göteborg en Suède ont toutes en commun d’accueillir OptiCities, déclinaison européenne d’un projet déjà ambitieux, OptiModLyon. Décryptage avec le site du Grand Lyon.

OptiMod’Lyon, c’est d’abord un grand entrepôt des données mobilité du territoire (trafic routier, parkings, transports en commun, vélo et voitures partagées…) à disposition des entrepreneurs. Mais aussi des services innovants, que l’on souhaite trouver les places de stationnement disponibles à proximité ou prévoir les difficultés trafic à 1 heure. On y trouvera même une appli mobile de navigation, SmartMoove, qui détermine en temps réel le mode de transport le plus rapide et économique pour chaque trajet.

Opticities, qui réunit 25 partenaires dans 8 pays de l’Union Européenne reprend les principes d’OptiMod’Lyon en les portant plus loin : l’objectif est de construire des standards européens pour que les systèmes d’information soient interopérables d’une ville à l’autre. Le projet permettra aussi de régler les feux de carrefour en fonction de ces données temps réel afin de fluidifier les déplacements.

Dans la concurrence entre les grandes Régions métropolitaines, émergence rime souvent avec singularité : cette année, le Nord-Pas-de-Calais conseillé par Jérémy Rifkin mise sur l’impression 3D et les industries de la « Troisième révolution industrielle ». De son côté, l’Auvergne tire parti de sa ruralité en développant massivement des centres de télétravail pour cultiver la qualité de vie à la campagne. Marseille, Strasbourg, Nantes ont aussi chacune leur plan de bataille. A Lyon, la stratégie « Métropole Intelligente » de la communauté urbaine s’est fixé l’objectif « d’inventer la ville de demain » avec une vingtaine de projets pour « améliorer le quotidien des habitants, leur rendre la ville et la vie plus faciles et plus agréables ». Gageons qu’avec OptiCities et sa dimension europénne, la future métropole trouvera de quoi attirer sa part des talents et les emplois de la nouvelle économie. 

Pour en savoir plus, c’est par ici, sur le site du Grand Lyon !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email