Contrôler ses émotions via un boîtier relié au cerveau : le projet de Thync share
back to to

Contrôler ses émotions via un boîtier relié au cerveau : le projet de Thync

2 avril 2015

L’humeur ne sera-t-elle bientôt qu’une question de réglages ? Thync, un wearable présenté au CES 2015 de San Francisco et évoqué dans un article de TechRepublic, se base sur la neurostimulation électrique pour ajuster les émotions de l’utilisateur. Si deux « humeurs » sont actuellement disponibles, le créateur du projet entend explorer les capacités sous-estimées du cerveau humain.

Calme et relaxé ou concentré et productif : les deux humeurs accessibles grâce à l’utilisation de Thync. Ce « wearable » comporte un boîtier adhésif dans lequel se trouve la batterie, un récepteur Bluetooth et deux électrodes, et se colle entre le sourcil droit et la tempe du porteur. Selon l’état d’esprit recherché, une languette adhésive reliée au boîtier est fixée derrière l’oreille ou sur la nuque. Les signaux émis stimulent les zones cérébrales ciblées le temps d’une séance d’une vingtaine de minutes, pour un effet appelé à durer jusqu’à deux heures.

En passe d’être commercialisé, le boîtier est le fruit du travail d’Isy Goldwasser, passé par le MIT et Stanford, et diplômé d’une maîtrise d’ingénierie chimique. Si le chercheur considère actuellement les alcooliers et torréfacteurs comme ses principaux concurrents, l’option énergisante de Thync ayant l’effet d’une tasse de café,  le projet ouvre un large champ de possibilités en matière d’exploration des capacités cérébrales… Tout en soulevant de nombreuses interrogations autour des dérives d’un tel outil et des inégalités qu’il pourrait renforcer entre les catégories sociales, son prix n’ayant toujours pas été défini.

Plus d’informations avec l’article de TechRepublic.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email