Dans dix ans, un ordinateur cousu aux vêtements ? share
back to to

Dans dix ans, un ordinateur cousu aux vêtements ?

23 août 2011
La mobilité poussée à son extrême. Le futuriste Kevin Kelly s’est amusé au jeu des projections et selon lui, la prochaine décennie sera celle du matériel informatique totalement intégré dans notre garde robe. Des lacets aux lunettes en passant par des ceintures, Kevin Kelly imagine que nos vêtements seront tous dopés aux composants électroniques ou presque.
 
Pourquoi une telle profusion?
 
« J’ai l’habitude de dire que la technologie tend vers la spécialisation, je prédis donc que chaque support que nous possédons aujourd’hui sera encore plus spécialisé à l’avenir. Cela signifie qu’il sortira des centaines de nouveaux supports dans les années à venir », écrit-il sur son blog et que ReadWriteWeb a repéré lundi.
 
 
 
«Peu importe la qualité de l’appareil photo contenu dans votre téléphone, le meilleur appareil photo sera toujours mieux, affirme-t-il. Les professionnels et les passionnés continueront d’avoir recours aux meilleurs outils, ce qui signifie les outils les plus spécialisés. »
 
Aurons-nous alors, en 2020, une poche dédiée à chaque utilisation ? Une pour le téléphone mobile, une pour le lecteur MP3, une autre pour sa tablette ou sa liseuse en plus d’un sac pour son ordinateur portable et tous les autres supports encore en gestation dans l’esprit des ingénieurs ? Non, car cette multiplication n’entraînera pas nécessairement, selon lui, une explosion de l’équipement mobile personnel.
 
L’homme de 2020 ne transportera finalement sur lui « que » deux appareils électroniques, en plus de ses vêtements intelligents. « Un offrant une combinaison de services très générale et un autre spécialisé, dédié à ses centres d’intérêts », note Kevin Kelly. Soit un appareil de poche faisant office de couteau suisse (remplissant les fonctions de porte-monnaie, sac à main, appareil photo, téléphone, navigateur, montre…) et une tablette plus large à l’écran multitouch et souple, selon ses prévisions. Un âge d’or pour les fabricants, mais qui ne durera pas : Kevin Kelly suppose que d’ici une centaine d’années, l’homme ne transportera plus aucun appareil électronique.

 

(Visuel: Clavier – area 51 par tangi_bertin, Flickr, licence CC)
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email