Darkleaks : les secrets se monnayent dans l’ombre share
back to to

Darkleaks : les secrets se monnayent dans l'ombre

20 février 2015

Avec Darkleaks, les informations sensibles ont désormais un prix. Décrit comme le marché de ces informations sensibles, des révélations de WikiLeaks aux selfies de célébrités, Darkleaks s’appuie sur un système financier novateur dont les implications pourraient dépasser la simple vente d’informations…

Après l’ambitieux projet Memex, moteur de recherche qui vise à permettre d’accéder à l’intégralité des contenus publiés via Internet, les eaux troubles du web sont de retour avec Darkleaks. Une des caractéristiques de ce « marché noir », est de dissimuler l’identité des acheteurs et des vendeurs, en cryptant ces informations – à la manière des réseaux du « web profond ». Le système est totalement décentralisé, il n’y a aucun opérateur intermédiaire et aucune interaction entre vendeurs et acheteurs : l’anonymat des vendeurs – et revendeurs – d’informations sensibles est ainsi protégé.

La blockchain : vers une nouvelle économie mondiale, sans banque centrale ?

Ce nouveau marché noir repose sur la blockchain et pourrait la démocratiser. La blockchain est le registre de compte de toutes les opérations monétaires numériques : chaque fois qu’un Bitcoin change de mains, l’information est consignée sur la chaîne. Une copie est détenue par tous les logiciels utilisant les transactions bitcoin, ce qui en fait un dossier fiable et constant.

La blockchain est une caractéristique essentielle du système des crypto-devises : elle permet à la monnaie d’exister sans la surveillance d’une autorité centrale. La mise à jour du registre se fait par le réseau lui-même. Ainsi, les transactions financières, sont traçables sans médiation étatique ou humaine. L’ajout d’informations à la blockchain est facile et peu onéreuse, elle se fait sans passer par la moindre bureaucratie.

Darkleaks pourrait préfigurer un système totalement nouveau. Des titres (actions, obligations, assurances, etc.) pourraient être émis directement sur cette base de données décentralisée, sans intermédiation financière.

Pour en savoir plus, c’est ici

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email