Demain, les datacenters seront-ils sous-marins ? share
back to to

Demain, les datacenters seront-ils sous-marins ?

4 février 2016
Faire refroidir les datacenters en les plaçant directement dans la mer : c'est l'une des innovations sur lesquelles les équipes de Microsoft Research misent pour l'avenir. Explications avec Time Magazine.

Près de la moitié des habitants la planète habitent à moins de 200 km des côtes : pourquoi les datacenters ne les suivraient-ils pas ? C’est de cette idée de rapprocher les lieux de stockage de données informatiques des populations qu’est né le projet Natick, un programme de recherche visant à étudier l’installation de ces équipements non loin des grandes villes, sous la mer. Un projet qui permettrait également de limiter la consommation électrique des datacenters – et donc les coûts.

Pour tester son idée, Microsoft a bâti un premier prototype de datacenter sous-marin, baptisé Leona Philpot, du nom d’un personnage des jeux de la franchise Halo. Installée à plusieurs dizaines de mètre de fond, Leona a permis aux scientifiques de remonter des données qui démontrent les avantages écologiques et économique d’une telle solution par rapport à celles actuellement employées.

D’ici la fin de l’année, de nouveaux tests devraient être conduits en Europe du Nord et au large de la Floride.

Plus d’informations avec Time Magazine.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email